Une ‘agouna de France libérée en Israël

0
1086

La loi vient de changer en Israël : dorénavant les Bathé Dinim du pays peuvent intervenir dans tous les cas de ‘agounoth, de ces femmes dont le mari refuse de donner le guet, quand bien même les membres du couple habiteraient à l’étranger.

Cette loi a dix jours. Mais elle a déjà trouvé application : un couple de la région parisienne s’est marié et a eu trois enfants. Malheureusement leur union est arrivée à une mauvaise passe, et le couple a décidé de mettre une fin à leur vie en commun. D’abord au Beth Din, mais rapidement cela a également mal tourné, et le mari a quitté le domicile conjugal, déclarant refuser de donner le guett, « à tout jamais ».

La femme s’est tournée vers le tribunal, lequel a prononcé un divorce civil, ce qui, évidemment, ne sert à rien sur le plan religieux.

Quand la femme a entendu que son mari se rendait en Terre sainte, elle a fait appel au tribunal rabbinique de Tel Aviv, lequel a prononcé la peine « capitale » : le mari n’a pas le droit de quitter le pays sans avoir donné de guett. Là, le mari a annoncé qu’il était prêt à donner un guett, mais en France. Et le tribunal a heureusement su refuser : soit un guett sur place, soit un blocage dans le pays jusqu’à ce que cela soit fait.

Très rapidement, le mari a accepté, et le guett a été donné.

Un espoir donc pour pas mal de femmes qui sont malheureusement dans ce cas, et une initiative juridique intelligente.

Aucun commentaires

Laisser un commentaire