Calmons-nous : décider de permettre les autobus le Chabbath n’est pas du tout évident

0
61

Le ministre des Transports veut promouvoir les transports publics le Chabbath et prétend que les accords de coalition signés avec les négociateurs de Yesh Atid le permettent, mais les responsables de la coalition s’empressent de calmer son enthousiasme : « Les accords avec Yesh Atid ne sont pas pertinents – car Yemina a un droit de veto ». Il est vrai qu’il faut encore savoir comment se conduira ce parti « religeux-sioniste »…

La ministre des Transports Meirav Michaeli cherche actuellement à promouvoir les transports publics le Chabbath, affirmant que c’est possible selon les accords de coalition signés avec son parti avant la formation du gouvernement, mais un haut responsable de la coalition refroidit l’enthousiasme : Yemina peut bloquer son initiative.

Cette semaine, lors de la réunion hebdomadaire des partis, Michaeli a déclaré aux journalistes que le ministère des Transports avait commencé à formuler un plan de travail sur le sujet des transports publics. Hier soir (mardi), elle a ajouté : « Les transports publics le Chabath font partie des accords de coalition du Parti travailliste, et je prends sur moi de promouvoir un format qui passera par accord et permettra la circulation en ce jour. « 

Les hauts responsables de la coalition n’ont pas tardé à calmer l’enthousiasme et ont annoncé qu’ils arrêteraient le mouvement : « L’accord sur les transports le Chabbath ne figure que dans l’accord entre les travaillistes et Yesh Atid et il n’est en aucun cas pertinent car Yemina dispose d’un droit de veto sur les questions religieuses ».

Le ministre des Affaires religieuses, Matan Kahana, du parti Yemina a également précisé hier qu’il empêcherait la promotion des transports le Chabbath. » « Il n’y aura pas de mouvements unilatéraux dans aucune direction », a-t-il précisé dans un tweet sur Twitter.

LIRE  Les États-Unis frappent une base aérienne en Syrie

Aucun commentaires

Laisser un commentaire