Coalition : ultimatum de Binyamin Netanyahou

0
122
Prime Minister Benjamin Netanyahu seen during a ceremony of signing a final agreement on building 32,000 new housing units in the southern Israeli city of Ashkelon, on October 29, 2015. Photo by Edi Israel/Flash90 *** Local Caption *** ??? ????? ???? ?? ??????? ?? ??? ?????? ?????? ?????? ?? ????? ??? ????? ?? ??????? ????? ?? ?? ?????? ??????? ???? ???? ???? ???? ?????? ????? ??????? ????? ??

Le Premier ministre Binyamin Netanyahou ne s’était pas encore prononcé sur la crise qui traverse la coalition sur la question de la loi de circonscription. Les spéculations allaient bon train sur ses intentions, et s’il désirait maintenir sa coalition ou aller vers des élections anticipées.

Depuis New York où il assiste à la conférence annuelle de l’Aipac, Binyamin Netanyahou a fait savoir par son entourage qu’il exige désormais des partis de la coalition de présenter un compromis définitif qui permettra de maintenir la coalition jusqu’à son terme en 2019. “Je ne veux plus de solution provisoire ou bancale qui aboutirait à une nouvelle crise d’ici quelque mois”, a-t-il dit à l’un de ses conseillers. Malgré les allégations de certains, Binyamin Netanyahou ne souhaite pas d’élections anticipées même si les sondages prédisent une victoire du Likoud. “Le Premier ministre se souvient qu’on ne sort pas toujours d’élections de la manière qu’on s’imaginait en y entrant”, souligne l’un de des proches.

Dans le camp orthodoxe il semble se dessiner une scission. D’un côté, Yaakov Litzman, toujours persuadé que Binyamin Netanyahou veut des élections et qui maintient sa position rigide coûte que coûte, et de l’autre, Arié Dery et Moshé Gafni qui pensent le contraire et estiment qu’il est possible de trouver un compromis sur la question de cette loi de circonscription.

Source www.lphinfo.com

Aucun commentaires

Laisser un commentaire