Désinformation et guerre des titres : qui prône le « nettoyage ethnique »?

0
699

Les faits

Dans une nouvelle vidéo, Benyamin Netanyahou dénonce l’exigence des Palestiniens que les localités juives de Judée-Samarie soient démantelées dans le cadre d’un futur accord de paix. Pour le Premier ministre israélien, cette exigence, soutenue par de nombreuses voix en France et en Europe, relève du « nettoyage ethnique. »

 

 

Dans son intervention, il rejette l’idée que les colonies israéliennes en Cisjordanie occupée sont « un obstacle à la paix » et y oppose « la diversité d’Israël » où habitent quelque deux millions d’Arabes, comme preuve de son « ouverture à la Paix. » « Et pourtant, explique-t-il, les dirigeants Palestiniens demandent un Etat avec une condition préalable : pas de Juifs. Cela s’appelle du nettoyage ethnique. »

Cette déclaration a suscité quelques réactions, c’est la moindre des choses dans une démocratie. Les partis arabes israéliens à la Knesset ont protesté en accusant en retour les « colonies » d’être la cause de tous les maux. Le très anti-israélien Département d’Etat américain (l’équivalent du Quai d’Orsay, outre-Atlantique) a qualifié les propos du Premier ministre israélien d’ « inutiles » et « inappropriés. »

Le traitement de l’info

Le site franceinfo, la nouvelle chaîne tout info du service public, a rendu compte de la polémique avec un titre clair et objectif.

 

finfonet2016-09-12a13-52-48

 

Mais d’autres journaux ont inversé le sens de l’info.

Ils ont préféré mettre l’accent sur la polémique suscitée et ont relégué au second plan la déclaration de Benyamin Netanyahou.

LIRE  « Erdogan tue et le monde se tait »

Voici comment Le Point a présenté le choses :

 

leptnet2016-09-12a13-56-11

 

On perçoit aisément la nuance, ou plutôt la confusion.

Tous les lecteurs ne liront pas l’article. Beaucoup se contenteront du titre.

Un titre plus qu’ambigu puisqu’il semble indiquer que c’est le Premier ministre israélien qui prône le « nettoyage ethnique ».

Ce genre de renversement de l’info vaudrait un zéro pointé à n’importe quel étudiant en première année d’école de journalisme. Mais Le Point l’a fait.

Il faut préciser, à la décharge de l’hebdomadaire, que cette trouvaille n’est pas de lui. Le Point n’a fait que reprendre la dépêche AFP et le titre qui va avec.

Ce détail n’a pas échappé à un internaute abonné au Point qui fait part au journal de son mécontentement :

 

« Le Point » n’est d’ailleurs pas le seul à avoir repris le titre fallacieux. Radio France International (RFI) a fait de même.

 

rfinet2016-09-12a16-19-40

 

L’édition suisse de 20 minutes a réécrit le titre, en plus court, mais en conservant la même idée.

 

20minnet2016-09-12a16-30-53

En plus concentré, c’est encore plus efficace.

Bien sûr, il y a le sous-titre qui rétablit la vérité.

Mais tout le monde ne lit pas les sous-titres. C’est une règle que les journalistes connaissent bien.

Dans le meilleur des cas, le message aura été brouillé.

Source: http://www.infoequitable.org/desinformation-guerre-des-titres-qui-prone-nettoyage-ethnique/

Aucun commentaires

Laisser un commentaire