Un détenu palestinien libéré après avoir refusé de manger pendant 71 jours

1
887

L’avocat d’un détenu palestinien en grève de la faim depuis plus de deux mois, a fait savoir que son client avait mis fin à son jeûne.

Le procureur Sahar Francis a annoncé que Bilal Kayed, 34 ans, avait  arrêté sa grève de la fin mercredi 24 août, après 71 jours de jeûne, et qu’en vertu de l’accord qui a été trouvé, il sera libéré en décembre.

Les parents de Kayed ont dit qu’il a commencé à jeûner au mois de juin après avoir détenu pendant six mois de plus « sans motif » alors qu’il finissait de purger une peine de plus de 14 ans de prison.

Bilal Kayed a en effet été arrêté en 2001, lors d’un soulèvement armé palestinien contre Israël. Kayed était à l’époque membre de la police palestinienne, et il a été reconnu coupable d’avoir tiré sur des soldats israéliens.

Ce n’est pas la première fois que des prisonniers palestiniens font la grève de la faim. Craignant que la mort d’un détenu ayant entamé une grève de la faim puisse provoquer une vague de violence, il arrive qu’Israël accède à de telles demandes.

LIRE  Le père du combattant grièvement blessé à la frontière de Gaza : « Je vous demande de prier, que des prières »

1 Commentaire

  1. C’est plus qu’écoeurant..
    Que l’on continue comme cela, et tous les prisonniers « palestiniens » (?) n’auront qu’a :
    1 – commettre un attentat comme bon leur semble… et en cas de capture,
    2 – faire une grêve de la faim, qui de toute façon ne comporte aucun danger pour eux, puisqu’ils sont soigneusemejnt surveillés par Israël sur le plan médical. Donc le seul risque pour eux est de perdre quelques kilos d’embonpoint, et le gros lot une libération anticipée..
    Quelque chose ne va pas bien dans le pays…

Laisser un commentaire