Dinan : une plaque de rue Simone-Veil dégradée pour la 3e fois, la ville dénonce un acte antisémite

0
103

Les plaques du boulevard Simone-Veil sont régulièrement recouvertes de peinture depuis plusieurs semaines. En parallèle, la mairie de Dinan (Côtes-d’Armor) a reçu un courrier réclamant un changement du nom de la voie. Elle a déposé plainte.

La semaine dernière, les plaques de rue du boulevard Simone-Veil, dans le quartier de l’Europe, ont été recouvertes de peinture. Il s’agit de la troisième dégradation du genre en l’espace de quelques semaines. La ville de Dinan indique avoir déposé plainte.

Son maire, Didier Lechien, en est désormais certain : « C’est un acte antisémite à condamner avec la plus grande fermeté. » Il s’appuie pour cela sur un courrier anonyme envoyé à la même période à l’hôtel de ville.

Le maire dénonce « un torchon »

Une lettre manuscrite – « un torchon au caractère antisémite » dénonce l’élu – dans laquelle son auteur réclame un changement de nom pour l’ex-boulevard de l’Europe. Pour rappel, le conseil municipal avait voulu rendre hommage à l’ancienne ministre d’État et ancienne présidente du Parlement européen en décidant fin 2017 de le rebaptiser boulevard Simone-Veil.

Décédée à l’âge de 89 ans, le 30 juin 2017, Simone Veil, née dans une famille juive, avait été déportée à Auschwitz durant la Shoah. Politiquement, elle s’était illustrée en tant que ministre de la Santé en faisant adopter le projet de loi autorisant l’avortement en 1974.

Source www.ouest-france.fr

Aucun commentaires

Laisser un commentaire