Un gardien du camp nazi de Majdanek âgé de 96 ans poursuivi par la justice

0
505

L’homme est âgé de 96 ans. Il est soupçonné de «complicité» dans la mort de 17 000 Juifs. Durant la guerre, il était surveillant au camp d’extermination de Majdanek en Pologne. L’Office allemand d’enquête sur les crimes du nazisme a enquêté et considère qu’il aurait « soutenu » une opération baptisée « Fête de la moisson », une tuerie massive organisée par les SS.

Dans un communiqué, la justice allemande a fait savoir qu’elle avait « engagé des poursuites pour complicité de meurtre à l’encontre d’un ancien surveillant (du camp d’extermination) Lublin-Majdanek ». L’identité exacte de ce gardien n’est pas connue. On sait toutefois que cet homme est âgé de 96 ans, et qu’il est de Francfort. Le tribunal doit désormais se prononcer sur la validité de telles poursuites pour déboucher sur un procès. Et c’est notamment la capacité du vieil homme à comparaître qui sera évaluée.

Entre août 1943 et janvier 1944, l’homme aurait assuré la surveillance du camp de Majdanek et aurait donc soutenu en novembre 1943, une opération baptisée «Fête de la Moisson» durant laquelle « au moins 17 000 prisonniers juifs ont été abattus dans des fosses creusées à cet effet ». Les poursuites du parquet de Francfort se basent sur les éléments réunis par l’Office allemand d’enquête sur les crimes du nazisme.

80 000 prisonniers dont 60 000 Juifs sont décédés au camp de Majdanek, assassinés dans des chambres à gaz, ou morts de faim, de maladies ou d’épuisement au travail.

Source (avec AFP) – www.rfi.fr

LIRE  “Tréblinka, c’est moi !”: le secret de Samuel Willenberg

Aucun commentaires

Laisser un commentaire