Le Hamas utilisent des malades du cancer pour transporter des explosifs

0
525
Injured Palestinian girl evacuated from Gaza through the Erez crossing to an Israeli hospital. June 20, 2007.Photo by Almog Sugavker/FLASH90

Deux sœurs de Gaza accusées d’avoir dissimulé des explosifs dans un traitement contre le cancer. Le Shin Bet affirme que la paire de femmes, qui a été arrêtée au poste frontière, a profité d’un permis de traitement médical pour essayer de transférer les explosifs en Israël en vue d’un attentat planifié par le Hamas.

Deux sœurs ont tenté de transporter des explosifs en Israël depuis Gaza en utilisant des tubes étiquetés comme médicaments, en profitant d’un permis d’entrée pour traitement médical délivré à l’une d’entre elles, ont annoncé mercredi des responsables israéliens.

Le service de sécurité du Shin Bet a déclaré avoir déjoué la tentative de contrebande au point de passage de Erez en début de journée, et a accusé les deux sœurs de complicité dans l’activité terroriste du Hamas.

Les explosifs ont été « envoyés par le Hamas et ils devaient être utilisés pour mener des attaques en Israël dans un proche avenir « , a déclaré le Shin Bet dans un communiqué.

Selon l’agence de sécurité, les explosifs étaient cachés dans des tubes étiquetés «matériel médical». Ils devaient être utilisés pour fabriquer des engins explosifs improvisés.

Les sœurs, résidentes de Gaza, avaient reçu des permis pour entrer en Israël afin que l’une d’entre elle souffrant du cancer puisse être soignée dans un hôpital israélien.

Les explosifs ont été découverts au  contrôle de sécurité et détruits par les sapeurs de police. Les deux femmes sont été détenues pour interrogatoire par le Shin Bet.

« Malheureusement, cela est une preuve de plus que les groupes terroristes à Gaza continuent à exploiter les canaux humanitaires pour exporter la terreur au cœur d’Israël », a déclaré Kamil Abu Rokan, responsable des points de passage au ministère de la Défense. « Les contrôles de sécurité au check-point ont fonctionné exactement comme nous l’espérons et avec un professionnalisme remarquable ».

Le Premier ministre Benjamin Netanyahou a fait allusion à l’affaire des sœurs plus tôt dans la journée lors d’une session du comité de la Knesset.

Bien qu’il ne se soit pas référé explicitement à l’affaire, qui n’avait pas encore été annoncée par le Shin Bet, le Premier ministre a mentionné les tentatives du Hamas de transférer des explosifs en utilisant des malades qui ont un permis pour être soignés dans les hôpitaux israéliens.

Selon Netanyahou, des cas comme celui-ci sont la raison pour laquelle les Palestiniens à Gaza ne peuvent pas travailler en Israël, comme d’autres politiciens le souhaiteraient.

Bien qu’Israël contrôle étroitement les entrées et sorties de Gaza dans le cadre d’un blocus de sécurité, il permet chaque année à des dizaines de milliers de Palestiniens de quitter la bande pour bénéficier d’un traitement médical en Israël.

Le mois dernier, le ministre adjoint de la Défense, Eli Ben Dahan, a affirmé que le Hamas utilisait les victimes de cancer de Gaza comme des mules pour transporter de l’argent et de l’or en Israël pour financer des opérations terroristes.

Cette déclaration venait en réponse à un rapport qui a révélé une forte baisse du nombre de patients atteints de cancer recevant des permis pour entrer en Israël.

 

Aucun commentaires

Laisser un commentaire