Iran: Khamenei nomme un nouveau commandant en chef des Gardiens de la Révolution

0
99

Hossein Salami remplacera Mohammad Ali Jafari qui dirigeait l’organisation depuis plus de 11 ans.

Le chef suprême de l’Iran Ali Khamenei a nommé dimanche un nouveau commandant en chef des Gardiens de la Révolution, ont annoncé les médias iraniens dirigés par la République islamique.

Hossein Salami, âgé de 59 ans, remplace désormais le général Mohammad Ali Jafari, qui dirigeait l’organisation depuis plus de 11 ans.

La Garde révolutionnaire est une force distincte de l’armée iranienne qui supervise le programme de missiles balistiques du pays et gère ses propres opérations de renseignement.

Plus tôt ce mois-ci, les Etats-Unis ont placé les Gardiens de la Révolution, l’armée idéologique du régime iranien, sur leur liste noire des « organisations terroristes étrangères », un geste « sans précédent » pour renforcer leur pression économique.

L’Iran a immédiatement dénoncé un « dangereux fiasco des Etats-Unis dans la région », et a riposté en affirmant considérer désormais le « régime » américain comme un « Etat parrain du terrorisme » et les forces américaines au Moyen-Orient comme des « groupes terroristes ».

L’Iran figure déjà depuis 1984 sur la liste américaine très restreinte des « Etats soutenant le terrorisme ». L’idée de mettre plus clairement à l’index les « Pasdaran », armée spéciale créée en 1979 dans le but de protéger la Révolution islamique iranienne des menaces étrangères et intérieures, planait depuis l’arrivée du milliardaire républicain à la Maison Blanche.

Selon le président des Etats-Unis, il s’agit désormais de reconnaître « que les Gardiens participent activement au terrorisme, qu’ils financent et promeuvent ».

En février, Salami avait averti l’Europe que son pays pourrait se retrouver contraint à augmenter la portée de ses missiles si certains pays, notamment européens, cherchent à « comploter » pour priver l’Iran de telles armes.

LIRE  Un terroriste de retour en Israël après 34 ans d'absence a été immédiatement emprisonné....

« Si les Européens, ou quiconque, cherchent à comploter pour priver l’Iran de ses missiles nous serons contraints à un bond stratégique » en la matière, avait-il déclaré à la télévision d’État.

Source www.i24news.tv

Aucun commentaires

Laisser un commentaire