Israël aurait interrompu ses actions humanitaires à la frontière syrienne (média)

0
360
C’est la 1ère fois que la frontière sera complètement fermée aux Syriens cherchant de l’aide médicale.

Israël aurait interrompu ses actions humanitaires en faveur des Syriens déplacés qui fuient la guerre civile, et cherche à s’assurer auprès de la Russie que les forces du président syrien Bachar Al-Assad ne massacrent pas les civils, ont rapporté les médias israéliens.

La télévision israélienne hadashot 10 a rapporté lundi que les programmes d’aide humanitaire de Tsahal (IDF), baptisés « bon voisinage », seront « gelés » jusqu’à l’issue d’une offensive des forces d’Assad pour reprendre le contrôle des derniers bastions.

Un ancien responsable de l’armée israélienne impliqué dans l’Opération Bordure Protectrice de 2014 a confirmé à i24NEWS que la mission était gelée, et que les opérations des ONG dans la région étaient suspendues en raison de la volonté de l’Etat hébreu de maintenir sa politique de non-ingérence face à l’offensive actuelle et à la guerre civile qui fait rage.

C’est la première fois que la frontière israélienne sera complètement fermée aux Syriens cherchant des soins médicaux depuis la mise en place de l’opération « bon voisinage », il y a près de cinq ans.

Youssef KARWASHAN (AFP)Un civil syrien passe devant un cratère causé par un obus après que les forces gouvernementales syriennes ont repris le village de Ghariyah ash Sharqiyah aux rebelles, dans la province de Deraa, le 4 juillet 2018
Youssef KARWASHAN (AFP)

Selon Hadashot 10Israël surveille de près la situation en Syrie depuis qu’Assad a lancé une campagne meurtrière pour prendre le contrôle des derniers bastions rebelles de la région, où les forces gouvernementales syriennes ont hissé leur drapeau à la frontière avec le Golan israélien, quatre ans après avoir perdu le contrôle de la région.

LIRE  Célébration de la rafle du Vel’ d’Hiv : Honest reporting dénonce le révisionnisme de Mediapart

Israël et la Jordanie ont mené des opérations humanitaires massives pour venir en aide aux milliers de Syriens déplacés le long de leurs frontières. Depuis le début du mois, l’Etat hébreu a délivré 300 tentes, 13 tonnes de vivres, 15 autres tonnes de nourriture pour bébés, trois palettes de matériel médical et de médicaments, ainsi 30 tonnes de vêtements et chaussures aux Syriens fuyant les combats et réfugiés dans des camps installés dans la partie syrienne du plateau du Golan.

Au début de l’année 2013, sept Syriens blessés se sont présentés à la frontière avec Israël afin de demander de l’aide aux soldats présents sur place. Des médecins de l’armée israélienne ont alors décidé de mettre en place un dispositif sans précédent: mener une mission humanitaire aux abords d’une frontière hostile.

Le commandant-adjoint des Gardiens de la révolution islamique, Hossein Salami, s’est vanté dans un récent discours que « l’armée islamique en Syrie », sur le plateau du Golan, attend les ordres pour éradiquer le « régime diabolique » d’Israël.

Source www.i24news.tv

Aucun commentaires

Laisser un commentaire