Jérusalem : un garçonnet juif orthodoxe sauvé d’un lynchage par un commerçant arabe

0
1542
De jeunes Juifs orthodoxes font les Kaparoth avec des poulets à Méa Chearim, Jérusalem.

« Mon fils a échappé de justesse à un lynchage en règle », s’exclame ‘Hanan, le père de ce jeune qui s’est simplement trompé d’autobus. Comme chaque jour, Avraham, un jeune garçon juif orthodoxe, quitte son école et se dirige vers l’arrêt de bus pour rentrer à la maison. Sauf que cette fois ci, il commet une première erreur qui aurait pu lui coûter cher. Un peu distrait, il monte sur la ligne 55 au lieu de l’autobus 52.

Les parcours sont quasi identique et l’enfant ne se rend compte de rien au départ, mais au bout de quelques minutes, il prend conscience que le chauffeur emprunte une artère inhabituelle, il se renseigne et descend au carrefour de Pisgat Zeev, au nord de Jérusalem. Sa seconde erreur va le mener à 50 mètres de là, dans le quartier de Sho’afath, traversé par le tramway.

« Mon fils a reconnu la ligne de tramway qui mène à la maison, mais plutôt que de se diriger vers l’arrêt de Pisgat Zeev, il est retourné en arrière vers Sho’afath. En fait c’était la première fois qu’il se retrouvait là et ne connaissait pas les lieux », explique le père.

Sa kippa, ses tsitsith qui sortent du pantalon ne trompent pas les enfants arabes du quartier qui commencent à le suivre, puis à le courser en lui lançant des pierres. Près de 30 enfants s’élancent à sa poursuite quand un commerçant du quartier, le propriétaire d’un kiosque arabe comprend qu’une catastrophe va se produire. Il recueille l’enfant apeuré, chasse ses poursuivants et appelle la police.

Avraham est sain et sauf, le policier qui l’a déposé chez ses parents estime qu’en tout, une quarantaine d’enfants et d’adultes s’étaient élancés à sa poursuite. « Sans l’intervention de ce commerçant, qui est connu dans le quartier, l’issue aurait sans doute été tragique ».

 

Source http://coolamnews.com/jerusalem-un-garconnet-juif-orthodoxe-sauve-dun-lynchage-par-un-commercant-arabe/

Aucun commentaires

Laisser un commentaire