Jerusalem Post dévoile une correspondance entre Sharon et le roi saoudien Abdallah

0
613

Le Jerusalem Post a publié une  correspondance échangée entre l’ex-Premier ministre israélien, Ariel Sharon, et le défunt roi de l’Arabie Saoudite, Abdallah ben Abdel Aziz, a rapporté la chaîne satellitaire iranienne al’Alam.

Le quotidien souligne qu’il existait un médiateur entre les deux hommes qui avait pour mission d’échanger leurs points de vue respectifs, surtout suite à l’initiative saoudienne de 2002 en vue de  régler la question palestinienne.

Selon le journal, citant le site alWatan, Sharon complimente dans l’une de ses lettres le roi Abdallah, lui faisant savoir qu’il souhaite de sa part d’exercer une certaine pression sur les Palestiniens afin que ces derniers acceptent l’initiative arabe. Dans cette lettre, le Premier ministre israélien Sharon tient à remercier le monarque saoudien pour son rôle dans le règlement de la question palestinienne en 2002.

Dans ladite lettre, Sharon écrit au défunt roi Abdallah : « Votre pays occupe une position centrale dans cette région, votre majesté jouit de beaucoup de sagesse politique et de perspicacité, et nous sommes convaincus que votre pays peut apporter une contribution significative à la réussite du processus de paix ».

Le Jerusalem Post indique que « compte tenu du débat actuel qui a lieu dans les milieux politiques et intellectuels à Jérusalem concernant une convergence unique dans les intérêts communs entre Israël et l’Arabie Saoudite, une telle lettre n’est pas une surprise, voire elle est logique ».

Le quotidien israélien précise que ces propos ont été écrits le 27 novembre 2005 par le chef du gouvernement israélien  Ariel Sharon et que c’est un Juif – né en Irak – qui a remis la lettre au défunt roi Abdallah. Le messager en question s’appelle Moche Peretz, il réside à l’étranger et entretient de bonnes relations avec l’un des frères du défunt roi Abdallah.

LIRE  Le Programme alimentaire mondial suspend son aide à 27.000 Palestiniens

Le journal a ajouté que cette lettre a été écrite trois ans après l’initiative de paix arabe lancée en 2002 par l’Arabie-saoudite. Cette lettre a coupé court à la rumeur qui se répandait, selon laquelle Sharon n’a pas répondu au régime saoudien. Sharon a écrit cette lettre trois mois après son retrait de la bande de Gaza, et seulement trois semaines avant son incident vasculaire cérébral.

Jerusalem Post conclu que les relations entre Tel Aviv et Riyad se renforcent toujours en secret et loin des projecteurs des médias, et qu’un jour où cette relation verra la lumière pour devenir officielle au niveau de la représentation diplomatique.

Source: http://french.almanar.com.lb/21239

Aucun commentaires

Laisser un commentaire