Kurdistan : La tombe du prophète Na’houm à nouveau menacée

0
176

En raison des combats qui opposent les forces irakiennes aux combattants kurdes, la tombe du prophète Na’houm située non loin de la ligne de front est menacée de destruction.

Décidément, le prophète Na’houm a du mal à reposer en paix. Voici deux ans, la ville de Al-Qosh où se trouve sa tombe et où vivent de nombreux chrétiens étaient dans la ligne de mire des milices de l’État islamique. Aujourd’hui, cette cité qui surplombe les plaines de Ninive est sous le feu des milices shiites envoyées là par le gouvernement irakien pour combattre les forces kurdes défendant l’indépendance de leur région. Ou plus exactement, elle subit les bombardements des forces irakiennes, bombardements qui risquent à tout moment d’atteindre et de détruire une tombe qui est déjà assez mal en point, mais dont les murs avec leurs antiques inscriptions hébraïques tiennent encore debout pour le moment.
Sur place, il ne reste aucun juif, les derniers membres de la communauté ayant fuit les exactions du gouvernement irakien dans les années 50. Mais, leur lieu de culte, dont lesdits murs, datent, selon les experts, de l’an 1173 de l’ère commune, est encore entretenu par une famille chrétienne de la ville à qui les Juifs en partance avaient demandé de le faire. Par le passé, il y a bien eu des tentatives de préserver ladite tombe et le lieu de culte érigé sur son site. Mais, malgré la bonne volonté du gouvernement régional kurde et le soutien de quelques donateurs juifs, la mobilisation escomptée pour sa restauration ne s’est pas produite. Ce, bien que cette synagogue soit l’une des dernières d’Irak.
On est donc bien loin de sa « splendeur » d’antan lorsque, particulièrement à l’occasion de la fête de Chavou’oth, des milliers de fidèles venaient pèleriner sur la tombe du prophète « Na’houm HaElkoshi » qui, voici plus de 2 600 ans, avait prédit, comme le rapporte la Bible, la chute prochaine de Ninive, la capitale du royaume d’Assyrie. Que dirait-il aujourd’hui ?

Source www.actuj.com

Aucun commentaires

Laisser un commentaire