Le décès de rabbi Chim’on Wizman, Eshel, Strasbourg זצ »ל

4
1708

Nous apprenons avec douleur l’annonce du décès de rabbi Chim’on Wizman זצ »ל, qui a été durant de longues décennies le directeur du Centre Eshel de Strasbourg, en ce motsaé Chabbath Reé, roch ‘hodech Eloul.

Le rav Wizman, de par son intelligence et de par son tact, a su donner à cette école, qui venait alors apporter aux garçons de la communauté orthodoxe de la ville de Strasbourg, un pendant à l’enseignement dispensé dans l’autre école juive de la ville, dans une ambiance et une conception correspondant aux exigences de la Tora, et en concevant comment adapter une telle structure au caractère des jeunes de la ville. Le résultat a été impressionnant, quand de nombreux jeunes sont, par ce biais et sous sa direction, arrivés aux grandes institutions et Yechivoth d’Erets Israël.

Il a été enterré motsaé Chabbath dans le cimetière de Poniévezh à Bené Brak.

La famille en deuil se trouve au 12, re’hov Har Sinaï, Bené Brak.

LIRE  L’Arabe israélien qui achète tout le hametz d’Israël

4 Commentaires

  1. Quelle tristesse de devoir se séparer d’un homme si grand.
    J’ai eu la chance de le connaître à Eshel, c’était mon rav de Halach’a. Rav Elkaim, rav Morali et maintenant rav Wizman, les trois rabanim qui faisaient kol nidré l’un après l’autre. Ah ! la meguilat Esther de rav Wizman !
    C’est une époque qui s’éloigne, mais je suis sur que ses enfants Avraham, Itshak et les autres ont déjà pu mettre en lumière toutes les qualités que leur père leur a transmis.
    Qu’HM les console personnellement et leur donne les forces pour rendre vivant le souvenir de leur père.

  2. Une nouvelle qui m’attriste !
    Je fus son élève à Eshel. Je ne l’ai pas revu de puis de très nombreuses années mais j’en garde un souvenir vivace. J’appréciais son élégance. Je lui dois un peu l’homme que je suis aujourd’hui. Il a inspiré de nombreuses générations de jeunes.
    Toutes mes condoléances à ses enfants et sa famille.

  3. Un Talmid Hakham d’une grande modestie, dévoué, souriant,coopérant, incapable de ne pas être agréable dans son approche de l’autre ; voilà l’image que je garde de ce Tsadik. A sa famille et tous ceux qui le pleurent nos vives condoléances. Nichmato beGan Eden Amen
    Le Grand Rabbin René Guedj

  4. Très attristé par cette nouvelle
    רבי שמעון , comme j’aimais l’appeler.
    nous pleurons un grand Homme, Talmid Hakham, un sens aigu de l’étude et une « Harifoute » Exceptionnelle, des Divreï thora d’une très grande hauteur, Une grande voix de Hazanoute qui donnait la chère de poule !
    Il aura été mon Rav de Halakha le matin pendant 4 ans et de Guemara pendant 2 ans. (1979/1983)
    un souvenir exceptionnelle avec Rav Elkaim זצל et Rav Morali זצל.
    Sa maison était grande ouverte, de memorables פורים !
    Je me rappelle encore un Pessah 1980 que j’avais passé chez lui au 14 rue Oberlin.

    Il a rejoint ses amis et collègues, M. Benchabatt ז »ל

    תהיה נשמתו צרורה בצרור החיים.
    Que son souvenir soit pour nous tous une source de bénédictions et d’inspiration. Amen
    P. Elmkies

Laisser un commentaire