Les étudiants en Yechiva pourront-ils venir en Eloul de l’étranger ?

2
331
Ultra orthodox jewish men walk with suitcases as they make their way to the Chabad yeshiva, in Tzfat, Northern Israel on August 1, 2019. Photo by David Cohen/Flash90 *** Local Caption *** ??? ????? ??????? ?????? ??"? ????? ?????? ??????? ?????? ????? ??? ???? ?????

En raison de difficultés dans l’arrivée d’étudiants de Yechiva de l’étranger pour le mois de Eloul, le Comité de Aliyah et de l’Absorption s’est lancé dans une discussion spéciale à cet égard.

JDN

Le président du Comité de la Aliyah et de l’Absorption de la Knesset, le député David Bitan, a convenu aujourd’hui (dimanche) avec le ministère des Affaires étrangères que les étudiants de Yechiva mineurs de l’étranger n’auront pas à se rendre physiquement aux consulats israéliens – pour obternir le droit de pouvoir venir étudier en Israël. Les parents auront à se présenter devant un notaire certifié pour accorder une autorisation de voyage à leurs enfants mineurs, le certificat sera transféré à l’institution où ils étudieront – et il le transférera de manière centralisée à l’Autorité de la population.

En outre, Bitan a demandé à l’Autorité de la population d’approuver l’entrée des parents d’environ 200 femmes de l’étranger, qui ont récemment accouché en Israël.

Bitan a également promis d’obtenir un budget du ministère des Finances pour un personnel supplémentaire, pour les quatre prochains mois seulement, au ministère des Affaires étrangères, qui comprendra un représentant de l’Autorité de la population – afin d’alléger le fardeau dans les bureaux concernés. Le comité discute aujourd’hui de la détresse rencontrée par de nombreuses institutions de la Tora, basées sur des étudiants étrangers, et la crainte est que les étudiants ne puissent pas commencer leurs études au début du mois d’Eloul en Israël, en raison du manque de visas d’entrée pour ces étudiants.

Récemment, le ministre de l’Intérieur a approuvé l’entrée dans le pays de nouveaux étudiants pour la prochaine année scolaire dans tous les milieux académiques. Dans le cadre des directives délivrées aux responsables des Yechivoth, à compter de mercredi dernier, la responsabilité de leur arrivée incombe à l’institution d’études. Les directives stipulent que jusqu’à 6 étudiants devront rester dans une zone d’isolement séparée avec des toilettes et des douches dédiées à cette zone. Lors de discussions précédentes, il a été question de congestion dans les consulats et de longs délais d’attente pour le traitement des demandes soumises.

LIRE  Les nouveaux enfants chéris des médias européens : les terroristes

Selon le Dr Asher Shalmon, directeur du Département des relations internationales au ministère de la Santé, des procédures claires ont été émises jeudi dernier pour l’arrivée des étudiants de Yechiva. Ce ne sont pas les étudiants qui postulent mais la Yechiva. Seules les institutions capables de répondre aux exigences d’isolement seront agrées. Il a insisté sur l’obligation de se plier au système des capsules à l’intérieur de la Yechiva pour éviter la propagation de la maladie. Il a précisé que l’on ne pouvait pas se limiter aux tests ou à l’isolement, car ses résultats ne seraient révélés qu’après que le patient en ait infecté d’autres.

Le rav Israël Eichler a déclaré lors de l’audience qu’il avait imposé aux consulats israéliens à l’étranger tout le fardeau précédemment géré par l’Autorité de la population. Yossef Tayeb de Shass a affirmé qu’aucun des responsables de Yechivoth basées sur des étudiants étrangers n’avait idée des procédures à suivre et du calendrier à respecter…

Eyal Siso, chef de la division des affaires consulaires au ministère des Affaires étrangères, a déclaré que les étudiants de la yeshiva ne sont pas obligés de se rendre physiquement aux consulats, mais que les yeshivas concentreront tous les détails – et les transféreront à l’autorité de la population. Seuls les étudiants de moins de 18 ans, l’autorisation parentale de quitter leur pays d’origine étant requise, doivent se rendre physiquement aux consulats. Leur taux n’est que de 5% des candidats.

Stella Rap, directrice adjointe des affaires consulaires au département d’État, a souligné que dans certaines représentations consulaires, seuls un ou deux employés s’occupent des demandes de visa, à cause du corona. Les étudiants ou étudiants de la Yeshiva doivent avoir un visa étudiant.

LIRE  Une femme de 85 ans a fait une chute de 10 mètres avec son véhicule depuis un parking à Jérusalem

Pendant ce temps, à la demande du député israélien Eichler, le Conseil national de sécurité formulera un plan pour permettre aux résidents étrangers d’entrer dans l’aéroport Ben Gourion dans le but de clôturer des fiançailles sans entrer dans le pays.

2 Commentaires

  1. Euffffff l article inter minable
    En clair …?!

    Est ce que les bakhourim pourront rentrer à la yechiva en elloul ?
    Si oui sous quelles conditions

    • En clair, quand les responsables le diront…
      Nous ne pouvons pas être plus précis que ce que sont les fonctionnaires…
      Mais il nous semblait important d’informer le public qu’ils pensent améliorer la situation.

Laisser un commentaire