Netanyahou à Trump : « Laissez partir Pollard »

0
854

Lors de sa rencontre avec le président américain cette semaine, le Premier ministre Benyamin Netanyahou a demandé à Donald Trump de supprimer les conditions restrictives de liberté conditionnelle imposées à l’espion Jonathan Pollard, et de lui permettre d’immigrer en Israël.

Selon le rapport d’Israël Hayom, c’est la deuxième fois que Netanyahou soulève la question de la liberté de Pollard avec le président Trump.

Netanyahou aurait dit à Trump que permettre à Pollard de se déplacer en Israël serait un geste approprié en l’honneur du 70e anniversaire d’Israël.

Trump n’a pas répondu à la demande de Netanyahou, mais aurait ordonné à de hauts fonctionnaires américains d’examiner la question en profondeur.

Pollard a été reconnu coupable d’espionnage pour Israël en 1987 et condamné à la prison à perpétuité. Il a bénéficié d’une libération conditionnelle après avoir purgé 30 ans de prison, plus que toute autre personne reconnue coupable d’infractions comparables, durant lesquels il n’a même pas été autorisé à assister aux funérailles de son père. Une fois en libération conditionnelle, il a été placé sous des conditions restrictives, y compris un couvre-feu entre 19 h 00 et 7 h 00. Il est obligé de porter un dispositif de surveillance électronique. Tout ordinateur qu’il utilise est surveillé. Les restrictions ont empêché Pollard de trouver un emploi, et même d’assister aux prières de Chabbath dans une synagogue.

Pollard n’est également pas autorisé à quitter le pays en vertu des restrictions de sa liberté conditionnelle.

La peine et les conditions de la libération de Pollard ont été critiquées comme vindicatives et complètement disproportionnées pour le crime commis et la durée de la peine purgée en prison. Aucun autre citoyen américain n’a jamais été condamné à vie pour espionner pour un allié.

Les gouvernements israéliens successifs ont appelé à la libération de Pollard. Cependant, aucune administration américaine n’a examiné l’affaire.

Juif.org

Aucun commentaires

Laisser un commentaire