Une peinture de Picasso, vendue par une famille juive fuyant l’Allemagne nazie, restera dans un musée de Manhattan

0
318

Un tribunal new-yorkais a rejeté mercredi une plainte exigeant la restitution d’un tableau de Picasso possession depuis 1952 du Metropolitan Museum of Art de Manhattan.

REUTERS

L’Acteur, peint en 1904-1905 par Pablo Picasso pendant sa période rose, a appartenu à Paul Leffmann, un industriel juif allemand qui a été contraint, selon ses descendants, de le céder à vil prix pour pouvoir fuir l’Allemagne nazie puis l’Italie fasciste.

La juge Loretta Preska a estimé que les plaignants n’avaient pu établir le caractère contraint de cette vente.

La famille Leffmann a fui l’Allemagne pour l’Italie en 1937. Un an plus tard, l’homme d’affaires a vendu le Picasso à deux marchands d’art pour la somme de 12 000 dollars afin de financer leur passage en Suisse.

Aucun commentaire n’a pu être obtenu auprès de l’avocat des plaignants. La direction du Met s’est également abstenue de toute réaction.

Le Met a pris possession de cette oeuvre dans le cadre d’une donation en 1952 et n’a reconnu qu’en 2011 qu’elle avait un temps appartenu à Leffmann. Le musée estime que Leffmann l’a vendue à un juste prix à Paul Rosenberg et Hugo Perls en 1938. Le tableau est passé par la suite entre les mains de Thelma Chrysler Foy, héritière du fondateur du constructeur automobile Chrysler, qui l’a offert au Met en 1952.

Dans son jugement, la juge Preska déclare que la transaction de 1938 a été « menée entre des individus privés, et non sur ordre des gouvernements fasciste ou nazi. Même si les Leffmann enduraient des pressions économiques dans ces circonstances indéniablement horribles, poursuit la juge, cette pression, qui n’a pas été exercée par les contreparties dans cette transaction, est insuffisante pour prouver le caractère contraint de cette vente. »

Les descendants de Leffmann réclamaient soit la restitution de l’oeuvre, soit une indemnisation de l’ordre de 100 millions de dollars.

Source ici.radio-canada.ca

Aucun commentaires

Laisser un commentaire