Pour près d’un Belge sur deux, l’antisémitisme n’est pas un problème

0
260

Un Européen sur trois estime que l’antisémitisme est en hausse, selon une étude publiée mardi. Ces résultats contrastent avec ceux d’une autre étude, publiée en décembre, selon laquelle neuf Juifs européens sur 10 (89%) ont le sentiment que l’antisémitisme a progressé dans leur pays. En Belgique, 50% des personnes interrogées (sur 1079 personnes interrogées), estiment que l’hostilité envers les Juifs est un problème. En revanche, 49% n’y voient pas un problème. Un constat interpellant.

Une étude, publiée par l’Agence des droits fondamentaux de l’Union européenne, révélait en décembre que 90% des Juifs vivant en Europe ont le sentiment que l’antisémitisme a augmenté depuis cinq ans dans leur pays. Selon une autre étude, diffusée mardi, 36% des Européens en général partagent ce sentiment. »Le fait que neuf personnes de confession juive sur 10 en Europe perçoivent une recrudescence de l’antisémitisme est une honte », a commenté mardi la Commissaire européenne à la Justice, Vera Jourova, lors d’un discours prononcé au Musée juif de Belgique, à Bruxelles. « Cela contraste aussi avec la perception de ce phénomène par le grand public. En effet, deux tiers des Européens n’en ont pas conscience », a-t-elle ajouté.

Cette nouvelle étude de l’Eurobaromètre, conduite auprès de 27.600 personnes à travers l’Union européenne, montre encore que seules quatre personnes sur 10 estiment que l’Holocauste est suffisamment enseigné à l’école. « L’éducation est la clé, non seulement pour comprendre la Shoah en tant que honte de l’humanité mais aussi pour accroître la sensibilisation à l’antisémitisme, toujours aussi présent en Europe », a souligné Vera Jourova.

Source www.7sur7.be

LIRE  Droit d'exception…

Aucun commentaires

Laisser un commentaire