Pourquoi Bennet et Sa’ar sont-ils sous pression ?

0
78

Un haut responsable du Likud affirme savoir ce qui met Bennett et Sa’ar sous pression…

Alors que les pourparlers dans le bloc du changement pourraient amener à la composition d’un gouvernement, les dirigeants de Tikva Hadasha et de Yemina sont sous pression du fait que si un autre député annonce qu’il est contre la formation du gouvernement, tout leur projet s’effondre.

Kol réga’ – Be’hadré ‘Harédim

Après que le député Amichai Shikli, 5e de la faction Yemina, ait annoncé qu’il voterait contre le changement de gouvernement, aujourd’hui (dimanche) le député principal du Likud, David Bitan, affirme que les dirigeants de Yemina et Tikva Hadasha sont sous pression face à la possibilité qu’un autre député de leur le parti puisse prendre la même voie.

« Dans l’état actuel des choses, ils formeront un gouvernement », a-t-il déclaré dans une interview accordée à News 12 et a poursuivi: « Ce qui les bloque les choses actuellement, ce sont les exigences excessives de Bennett et de Sa’ar, et ils sont sous pression de peur qu’un autre membre de leurs groupes prenne la tangente. »

Il a ajouté: « Ceux qui sont en politique et qui sont incapables de résister aux pressions, qu’ils ne rentrent pas dans ce domaine. Cela fait partie de ce jeu. Ils ont dit ce qu’ils ont dit avant les élections, nous savons aussi quelles sont leurs positions politiques et autres, mais ils ont tout jeté à la poubelle pour obtenir des postes de ministres et de premier ministre. « 

« Telle est la situation en ce moment et notre droit est de faire pression sur eux, car ils ont pris le transfuge principal Bennett qui a passé 250 000 voix d’un côté à l’autre et lui ont donné le poste de premier ministre. C’est un méga transfuge », at-il ajouté.

LIRE  Israël rend le corps d’un terroriste, les groupes terroristes organisent les funérailles

Il a ensuite évoqué la constellation dans laquelle le gouvernement de droite aurait été formé, si le parti de Bennett avait rejoint Netanyahou: « À la dernière minute, on aurait pu trouver la personne supplémentaire dont on avait besoin. Quand on arrive devant la barre, on en trouve. Le problème est que nous ne sommes jamais arrivés à ce point parce que Bennett a senti qu’il n’était pas avec nous. « .

« Ah, il disait qu’il est avec nous ? En même temps il négociait avec les autres. S’il était avec nous, nous aurions pu y arriver », a-t-il affirmé.

Aucun commentaires

Laisser un commentaire