Le rav Kanievski et les élections en France

3
1264

La communauté orthodoxe française s’est trouvée, voici quelques semaines, devant un problème : pour qui voter ? La Gauche et la Droite classiques n’étaient pas particulièrement des options favorables pour les Juifs en France. C’est avec ce dilemme que le rav Catz, accompagné du rav Yossef Efrati et du notable français bien connu, rav Refaël Harrari, s’est rendu chez le rav Kanievski pour lui demander conseil. Emmanuel Macron n’était alors pas considéré comme une possibilité tellement évidente.

Rav Arié, le petit-fils du rav Kanievski et gendre du rav Méïr (Maurice) Muller, originaire de Strasbourg, a écrit (in Yedidé yocher, où sont publiées diverses questions intéressantes posées au rav) : « Normalement, nous n’aurions pas consacré un temps à la question des élections qui doivent avoir lieu en France, mais nous le faisons face à la situation particulière dans laquelle sont placés à présent les Juifs dans ce pays, et peut-être en Europe tout entière, quand l’un des grands problèmes qui se posent dans cette région est celui des nombreux migrants musulmans en particulier, et des étrangers en général.

« Les avis sont très partagés à l’égard de la conduite à suivre, et les Juifs habitant en Europe, et en France en particulier, sont concernés directement. Si les mesures conseillées contre les migrants et les étrangers sont acceptées, cela risque de menacer également les Juifs.

« En fin de compte, face aux éléments qui lui ont été présenté, le rav a conclu qu’il fallait voter pour Macron, et que l’Eternel le fasse réussir !

« Cette consigne a été transmise à de nombreux Juifs en France, et d’autres se sont dirigés d’eux-mêmes vers le rav pour savoir quel était son avis, et ont reçu la réponse citée.

« Quiconque vient demander conseil aux Anciens est garanti de ne pas trébucher ! » (Chemoth Rabba 3,8).

Peut-être faut-il transmettre au président Macron que rav Kanievski lui a accordé sa bénédiction ?

3 Commentaires

  1. « Trois candidats se présentent devant les urnes aux élections à venir », n’y avait-il pas Fillon, Hamon…

    « Emmanuel Macron était alors considéré comme une possibilité fort négligeable. »
     » Mais a priori, le candidat centriste (Macron) n’a pas grande chance d’être élu. »
    « malgré les chances assez maigres de Macron »

    Pourquoi mentir…

    • Au mieux, manque de connaissance de ce qui se passe en France – c’est loin, la France…
      Le texte date d’avant le 1er tour.

  2. C’est très léger comme excuse… Vous auriez tape Macrô sur Google et vous auriez tout de suite vu qu’il et en tête des sondages depuis plus d’un mois…
    Et puis, si vous ne savez vraiment pas n’écrivez pas d’article.

    Deux choses me peinent, je lis kountrass depuis plus de 15 ans et au fur et a mesure que vous souhaitez devenir un médias et non plus un mensuel sérieux, vos articles perdent en qualité jusqu’à ce genre d’inepties…
    Deuxième chose, nos pauvres tsadikim en prennent a chaque fois pour leur grade, et ils se sentent obligé de répondre à ce genre de questions stupides…

    Ils sont la pour nous guider spirituellemnt, pas décider de la couleur de nos chaussettes… (Et même spirituellemnt pas sur qu’ils puissent tous jauger ma situation en France…)

Laisser un commentaire