Rennes. Honorée pour avoir caché une petite fille juive âgée de 2 ans

0
165

Pour avoir caché une petite fille juive entre 1942 et 1944, à Fougères, Angèle Breton, décédée en 1981, recevra à titre posthume la médaille et le diplôme de Justes parmi les Nations. La cérémonie aura lieu à l’hôte de ville de Rennes, mardi 24 avril, en présence d’Aliza Bin-Noun, ambassadrice d’Israël en France. Angèle Breton sera la seconde Bretillienne déclarée Juste parmi les nations.

L’Etat d’Israël remettra à titre posthume la médaille et le diplôme de Justes parmi les Nations à Angèle Breton. Entre 1942 et 1944, elle avait caché chez elle, à Fougères, Liliane Mazuras, une petite fille juive.

Honorée par l’Etat d’Israël

Angèle Breton est décédée en 1981, c’est son fils Raymond-Jean Breton qui la représentera pour recevoir la plus haute distinction honorifique civile de l’Etat d’Israël des mains d’Aliza Bin-Noun, ambassadrice d’Israël en France.

La cérémonie aura lieu à l’hôte de ville de Rennes, mardi 24 avril, en présence de la maire Nathalie Appéré et de Pierre-François Veil, président du comité français pour le mémorial de Yad Vashem.

Des jeunes invités à la cérémonie

Des élèves du collège Anne de Bretagne de Rennes et du collège Martin Luther-King de Liffré participeront à la cérémonie. Un épisode de la web-série documentaire les www.derniers.org de Sophie Nahum sera projeté en ouverture de la cérémonie.

Quinze Justes parmi les nations en Bretagne

« Quinze Justes parmi les nations ont été honorés à ce jour en Bretagne. Angèle Breton est la seconde Brétillienne après Marie-Louise Charpentier en 1990 », rappelle Catherine Korenbaum, délégué pour l’ouest de la France du comité français Yad Vashem.

Liliane Mazuras restera toujours en relation avec la famille Breton. Aujourd’hui installée en région parisienne, elle sera présente à la cérémonie du 24 avril, en mairie de Rennes.

Source www.ouest-france.fr

Aucun commentaires

Laisser un commentaire