Le chef d’Etat major révèle que Tsahal utilise une nouvelle technologie pour détruire des tunnels du Hamas

Révélant que l'armée de l'air détruit des tunnels du Hamas lors des attaques de représailles à Gaza, Gadi Eisenkot a expliqué aux législateurs que ces tunnels sont certes une menace sérieuse mais qui ne doit pas être exagérée.

0
954
IDF chief of staff Gadi Eizenkot

Le chef de l’armée a tenté de calmer les inquiétudes suscitées par la menace des tunnels du Hamas qui infiltrent Israël à partir de Gaza, tout en admettant pour la première fois que l’armée détruit les passages souterrains avec des bombes pénétrantes spéciales.

Gadi Eisenkot a aussi déclaré aux législateurs que si la menace du tunnel était importante, l’État juif ne risquait pas d’être submergé par les combattants du Hamas infiltrés à partir de Gaza.

« La menace souterraine est très sérieuse, et c’est ainsi que nous la traitons. Mais je ne pense pas qu’il soit juste de la définir comme une menace existentielle ou stratégique, et de nous effrayer nous-même », a-t-il affirmé.

Il  a déclaré aux législateurs que l’armée a investi jusqu’à présent 4 milliards de shekels  pour renforcer les défenses souterraines d’Israël.

Il a également révélé que les attaques de représailles lancées par Israël en réponse à des tirs de roquettes ne visaient plus des « dunes de sable et des bunkers vides », mais bien les tunnels eux-mêmes, admettant pour la première fois que l’armée a la technologie pour le faire.

« Chaque missile ou obus a été tiré sur une cible valable, une cible souterraine », a déclaré Eisenkot. « Nous avons développé une arme qui nous permet de les frapper.»

Il a ajouté qu’Israël cible également les caches d’armes et d’autres sites du Hamas dans la bande de Gaza.

Eisenkot semblait se référer spécifiquement à deux bombardements à grande échelle de l’armée de l’air israélienne en réponse aux tirs de roquettes de Gaza en août et octobre.

LIRE  Libé : les Juifs français massacrent les Gazaouis

« L’armée n’a jamais fait face à un défi souterrain avec la portée et la profondeur de ce que nous avons découvert au cours de l’opération Tzouk Eytan. Nous avons alors traité plus de 30 tunnels d’attaque, dont un tiers atteignaient notre territoire. Grâce à ces capacités, l’organisation du Hamas a réussi à tuer 13 soldats et à mener des activités [à l’intérieur d’Israël] », a conclu Eisenkot.

Cette menace est suffisamment claire et il n’est pas nécessaire d’« en faire de gros titres » pour le voir, a-t-il ajouté.

Mais le véritable point d’origine des tunnels – aussi bien ceux de Gaza et que ceux sur les frontières du nord d’Israël – c’est le régime iranien, a accusé Eisenkot.

En 2016, l’armée a investi un montant supplémentaire de 1,2 milliard de shekels  dans la lutte contre la menace souterraine – en plus des 3 milliards de shekels que le cabinet de sécurité a déjà approuvés pour une barrière de sécurité le long de la frontière de Gaza. Cependant, les efforts déployés pour contrecarrer les tunnels restent pour la plupart secrets.

Aucun commentaires

Laisser un commentaire