Selon « Globes », Golan Telecom racheté par Elco et Pelephone (Israël).

0
1027

Une rumeur persistante en Israël : Elco Holdings Ltd. côté à la bourse de Tel Aviv (TASE: ELCO) et Pelephone Communications Ltd pourraient ensemble racheter Golan Telecom, selon le magazine “Globes”.

Michaël Golan est un homme d’affaires franco-israélien né en 1978. Il est titulaire d’une maîtrise de sciences de gestion de l’Université Paris-Dauphine (1999) et diplômé de l’ESCP Europe, il a commencé sa carrière dans les départements fusions-acquisitions de Rothschild à Paris et de Morgan Stanley à Londres. Il a ensuite collaboré avec iBazar dans le cadre d’opérations de levées de fonds et de fusions-acquisitions. Il a rejoint le groupe Iliad, dont la principale activité est l’opérateur internet Free, en janvier 2000 et dont il devient directeur général ; direction qu’il quittera au courant de l’été 2007 pour se consacrer à des projets personnels.

« La fin d’une époque pour l’aventure entrepreneuriale de Michaël Golan, adulé par les francophones d’Israël ? Communiqué publié ce jour : « Les actionnaires de Golan Telecom ont reçu des offres potentiellement intéressantes de rachat et ont donné un mandat à une banque d’investissement afin d’évaluer et d’explorer les options qui pourraient conduire à une vente ou à une fusion mais tout en maintenant indépendante la société Golan Telecom ».

ISRAELVALLEY PLUS. DANS LE FIGARO EN MAI 2015. “Revoilà les frères Pariente, les fondateurs développeurs de Naf Naf, l’enseigne de mode féminine. Depuis qu’ils ont vendu en 2007 la marque au « grand méchant look » à Vivarte, Gérard et Patrick Pariente se sont faits discrets. Mais cette famille, qui aurait retiré près de 200 millions d’euros de la cession du petit cochon, n’est pas restée inactive. Dès son lancement il y a quatre ans, les deux frères ont pris 20 % dans Golan Telecom, l’opérateur télécoms israélien développé avec succès par Michael Boukobza, l’ex-numéro deux de Free. Dans ce tour de table, on retrouve également Xavier Niel à hauteur de 30 %”.

DANS NOS ARCHIVES.
Trop, c’est trop! Après des mois de silence le franco-israélien Michael Golan s’exprime sans fard dans la presse (télévision et presse écrite) . Il a adressé un courrier sanglant au Premier Ministre (un double du courrier est paru dans le Haaretz) : “Si la fusion avec Cellcom est refusée, nous coulons ! Et des millions de personnes vont perdre leurs avantages”.

Le ministre des Finances, Moché Kahlon, largement crédité de l’ouverture du marché de la téléphonie cellulaire à la concurrence quand il était ministre de la Communication, s’est fermement opposé à la vente de Golan Telecom à Cellcom. Dans une lettre au commissaire antitrust Uri Schwartz, Kahlon avait écrit: « l’octroi de l’autorisation de cet achat constitue un préjudice grave à la concurrence du marché du cellulaire et conduira à une hausse des prix inévitable » Kahlon avait également précisé qu’une acquisition de Golan Telecom par un opérateur existant, quel qu’il soit nuira au consommateur, pour lui, Golan Telecom doit rester un opérateur indépendant.

«La fusion de Golan et de Cellcom est une grave erreur » avait déclaré Kahlon. « Dans certains cas, les prix seront multipliés par 10 par rapport au facture de Golan d’aujourd’hui » a-t-il ajouté.

 

Source http://www.israelvalley.com/news/2016/09/21/51109/selon-globes-golan-telecom-rachet-par-elco-et-pelephone-isra-l

Aucun commentaires

Laisser un commentaire