Smotrich : « Si nous avons plus de mandats que Shas, nous exigerons le ministère des cultes »

0
90
Party leaders pose for a group picture during the swearing-in ceremony of the 24th Knesset, at the Israeli parliament in Jerusalem, April 6, 2021. Photo by Marc Israel Sellem/POOL ***POOL PICTURE, EDITORIAL USE ONLY/NO SALES, PLEASE CREDIT THE PHOTOGRAPHER AS WRITTEN *** *** Local Caption *** ????? ??????? ???? ?????? ????? ???? ???? ???? ????? ????? ??????? ???? ???? ???? ????? ????? ???

Le député Bezalel Smotrich a déclaré ce soir que le parti religieux sioniste sous sa direction veut détenir le portefeuille de la religion dans le prochain gouvernement. Ceci est sans doute ridicule, parce que les autres partis religieux s’y opposeront avec véhémence, or nul doute que Smotrich ne peut pas arriver à concurrencer les 18 voix que ces partis véhiculent, mais en tout cas, sa déclaration prouve le danger que représente pour le monde de la Tora son parti !

JDN – Benjamin Berger

Photo : La’am – Marc Israël Sellam

Le député Bezalel Smotrich a déclaré ce soir (jeudi) que le parti religieux sioniste sous sa direction veut détenir le portefeuille de la religion dans le prochain gouvernement. Si nous avons moins – alors il y aura un débat, a déclaré Smotrich lors d’une conférence électorale.

Entre-temps, le président du Bayit Hayehoudi, Yossi Brodney, affirme qu’il ne voudra pas siéger dans le même gouvernement que le parti religieux sioniste. Lors d’une conférence électorale à Petah Tikva, Brodney a déclaré : « Je ne siégerai jamais un gouvernement avec Ben Gvir et Smotrich, je préfère siéger avec le Meretz. »

Par ailleurs, le président d’Otzma Yehoudith a soumis ce soir (jeudi) une proposition à Bezalel Smotrich, selon laquelle il est prêt à réserver à la dixième place un candidat issu du sionisme religieux qui abandonnera les primaires, mais la dixième place sera considérée comme la place d’Otsma Yehoudith. Ben Gvir a précisé que si Smotrich ne répond pas à cette proposition, après tout, il sera contraint d’annoncer une course indépendante et ne négociera plus avec le sionisme religieux sur une course commune aux élections.

LIRE  L'aspect oublié (ou ignoré) de la loi de l'État-nation «raciste» d'Israël

On note que dans l’enquête sur les mandats publiée ce soir (jeudi) sur Canal 14, le sionisme religieux reçoit 11 mandats. Si Smotrich et Ben-Gvir se présentent séparément, chaque parti ne recevra que 5 sièges.

Aucun commentaires

Laisser un commentaire