Tunisie : Appel à une « journée de colère » pour dénoncer la normalisation avec  » l’entité sioniste »

0
136
Egyptian students shout anti- Israel slogans as they burn an Israeli flag during a rally to protest against the addition of two Islamic shrines to a list of Israeli national heritage sites, at al Azhar university in Cairo, Egypt, Sunday, Feb. 28, 2010. (AP Photo/Nasser Nouri)

Cet appel intervient sur fond d’un reportage télévisé diffusé par une chaine israélienne et mettant en scène une délégation touristique israélienne effectuant une visite touristique de la demeure du terroriste et dirigeant palestinien Abou Jihad situé dans la banlieue de Sidi Bou Saïd, non loin de Tunis.
Dans une déclaration, al-Joumhouri incite « toutes les forces progressistes et les organisations nationales à assumer leur responsabilité en ce qui concerne la divulgation et le suivi de toutes les formes de normalisation dans le but d’y faire face.
Le parti recommande, dans ce sens, la création d’un observatoire à même de s’acquitter de cette tache, mettant en garde contre ce qu’il estime être un délabrement moral et politique du gouvernement tunisien, lequel, ploie sous les injonctions des axes et des cercles étrangers.
Al-Joumhouri considère que le contenu diffusé par la chaine israélienne est la preuve de l’engagement criant du gouvernement tunisien dans l’application des agendas de normalisation, notamment en permettant à des délégations touristiques sionistes de profaner les territoires tunisiens arguant le prétexte religieux, qui consiste à participer au pèlerinage de la Ghriba à Djerba.
Cette profanation est considérée comme une transgression des principes de souveraineté, des fondamentaux nationaux et une atteinte à la cause palestinienne et à son importance dans la conscience collective des Tunisiens ».
Comme un loup ne crie jamais seul, la formation politique du Courant Démocrate a, également, pris position en dénonçant ce reportage qu’il a qualifié de “provocation”, exigeant à ce propos « l’ouverture d’une enquête sérieuse sur l’afflux des personnes ayant la nationalité israélienne aux territoires tunisiens et leur déplacement à l’intérieur du pays.
Le Courant Démocrate fait endosser la responsabilité de ces faits à celui qui se permet de jouer avec la souveraineté nationale ».
Il a, également, appelé « le peuple tunisien à faire preuve de vigilance contre les tentatives visant à enterrer la cause palestinienne et à entrainer la Tunisie dans le carré des pays qui normalisent leurs relations avec Israël.
La sécurité qui règne en Tunisie, la tolérance de son peuple et les millions de touristes qui la visitent chaque année, font en sorte que ce pays n’a pas besoin de concéder sa souveraineté pour une entité sioniste qui n’a pas cessé de multiplier les crimes à son encontre ».
Pour sa part, la Ligue Tunisienne pour la Tolérance a indiqué, dans une déclaration, que “le gouvernement tunisien est passé de l’étape de la normalisation à l’étape de l’incrimination de la résistance et l’intégration organique avec l’entité sioniste.
La normalisation avec l’ennemi que le gouvernement tend à véhiculer, intervient dans le cadre de la participation au deal du siècle américano-sioniste”.
Que de tolérance ! Bourgiba doit se retourner dans sa tombe……

LIRE  Un ancien Premier ministre jordanien résume les intentions arabo-musulmanes vis-à-vis d’Israël

Source Direct Info & Koide9enisrael

Aucun commentaires

Laisser un commentaire