Comment la Tunisie est devenue l’un des premiers foyers de recrutement pour Daech

0
661
Des militaires tunisiens dans la région montagneuse de Tounine

Les Tunisiens sont les plus nombreux parmi les combattants étrangers qui ont rejoint les rangs de l’Etat islamique.

C’est ce qui ressort d’une enquête menée par The Wall Street Journal révélant qu’entre 6000 et 7000 Tunisiens ont rejoint les rangs de Daech, et que 15000 autres ont été interdits de voyage à l’étranger par les autorités tunisiennes qui craignent de les voir faire le même chemin.

Pour de nombreux Tunisiens interrogées par le journal américain, cette recrudescence des volontaires tunisiens serait le résultat la position ambiguë du pouvoir vis-à-vis des milieux islamistes dans le pays. Après la révolution de 2011, une amnistie avait notamment ordonné la libération de djihadistes emprisonnés dans en Tunisie ainsi que le retour d’autres terroristes qui s’étaient délibérément exilés.

LIRE  Charlie, 13 novembre : le tournant 2015 et la suite…

Aucun commentaires

Laisser un commentaire