Milan : Un homme prend en otage 51 collégiens dans un bus pour dénoncer le sort des migrants avant de mettre le feu: « On a frôlé le carnage ! »

0
107

La police italienne a sauvé  de justesse 51 collégiens pris en otage et menacés dans un bus près de Milan par leur chauffeur, un Italien d’origine sénégalaise, qui a invoqué le sort des migrants africains morts en mer Méditerranée avant d’incendier le véhicule.

« C’est un miracle, cela aurait pu être un carnage. Les carabiniers ont été exceptionnels pour bloquer le bus et faire sortir tous les enfants », a déclaré à la presse le procureur de Milan, Francesco Greco. Le chauffeur a été interpellé sous les chefs de « prise d’otage, massacre et incendie » avec la circonstance aggravante de « terrorisme ».

Selon son avocat, l’homme a expliqué durant son interrogatoire qu’il « voulait faire un geste éclatant pour attirer l’attention sur les conséquences des politiques migratoires ».

« J’ai perdu trois enfants en mer », a affirmé le chauffeur lors de la prise d’otage, selon le témoignage d’un adolescent diffusé sur les sites Internet des médias italiens.

Ousseynou Sy, âgé de 47 ans, Italien depuis 2004, chauffeur scolaire sans histoire, « a agi comme un loup solitaire » sans liens avec l’islamisme radical, a toutefois estimé au cours d’une conférence de presse le chef de la cellule anti-terrorisme de Milan, Alberto Nobili.

Ses actes étaient « prémédités » depuis plusieurs jours, « il voulait que le monde entier puisse parler de son histoire », a-t-il expliqué. L’homme a posté sur YouTube une vidéo pour expliquer son action et « dire Afrique soulève-toi », à l’intention de proches à Crema (près de Milan) mais aussi au Sénégal. Divorcé de son épouse italienne, il a deux enfants adolescents.

Le ministère de l’Intérieur a évoqué dans un communiqué des antécédents de conduite en état d’ivresse et d’agression sexuelle sur mineur.

LIRE  L’impact de la Shoah sur les sociétés d’après-guerre

« Le ministère est à l’oeuvre pour vérifier la possibilité de retirer la citoyenneté italienne au Sénégalais », ont ajouté des sources ministérielles, en brandissant le décret-loi du ministre de l’Intérieur Matteo Salvini sur la sécurité et l’immigration adopté à l’automne.

Aucun commentaires

Laisser un commentaire