Koupath 'Holim

C'est l'une des premières notions que le 'olé apprend : il faut s'inscrire dans une koupa pour être couvert sur le plan médical.

Il en existe plusieurs. D’après notre expérience, il est plus indiqué de d'abord savoir où vous pourrez trouver de bons docteurs – et, disons-le franchement, des médecins d'origine française, qui répondent, en général, à cette définition –, avant de choisir sa koupa.

A la différence de la France, les médecins reçoivent dans un dispensaire, et ne se rendent pratiquement jamais chez les malades. On ne paie qu'une cotisation mensuelle, et non point des honoraires (sauf chez des spécialistes). On peut accéder à des assurances complémentaires dans le cadre des Koupoth elles-mêmes.

La Koupa a le droit de refuser des personnes par trop malades.