Le comité rabbinique européen propose d’étudier les lois du respect de la synagogue

0
365

Le comité rabbinique européen, réuni à Francfort, a lancé l’idée d’une étude dans les lieux de prière des lois du respect de la synagogue, en souvenir des victimes de l’actuelle épidémie.

Avec l’ouverture et le retour de fonctionnement des synagogues des centres de vie juifs en Europe, la présidence des rabbins européens a formulé un vaste plan de restauration des communautés centré sur la « sainteté de la vie et le souvenir des morts ».

En suite de l’appel des Grands d’Israël, à partir du 17 Tamouz et pendant les trois semaines, les rabbins étudieront tous les jours avec leurs fidèles les lois concernant la sainteté de la synagogue, celles concernant les relations entre les gens et l’on liera des Michnayoth à la mémoire des victimes de l’épidémie.

Le rav Goldschmidt : « En cette période où nous déplorons la destruction du Temple et accompagnons avec douleur le coup dur dont nous avons souffert, nous devons nous réjouir du fait que nous pouvons revenir Bathé Midrach et renforcer les piliers dans ces sujets. Nous sentons tous que c’est cela l’ordre du moment ! »

____________________________________________________________________

Alors que les synagogues et les Bathé Midrach reprennent leur place au centre de la vie juive, dans le respect des instructions, la présidence de la Conférence des rabbins européens a formulé un vaste plan pour la restauration des communautés saintes en Europe, centré sur la « sainteté de la vie et du souvenir » dans l’espoir et dans la prière que se réalise la construction renouvelée des communautés saintes et la construction du temple lui-même.
Selon ce plan et sur l’appel des grands dirigeants d’Israël à renforcer le respect du Temple à partir du 17 Tamouz et pendant les trois semaines, jusqu’au 9 Av, un grand nombre de Juifs, dans environ sept cents communautés qui sont affiliées à la Conférence des rabbins européens, étudieront les lois de la synagogue en mettant un accent particulier sur le renforcement et le respect du caractère sacré de la synagogue et l’interdiction de la violation de sa sainteté que ce soit en parlant avec des voisins ou dans des conversations en téléphone cellulaire.
A la synagogue de Francfort
De plus, chaque jour après la prière, les fidèles apprendront des Michnayoth en souvenir des membres des communautés disparus durant l’épidémie. Selon les grandes lignes formulées par la présidence, au cours de ces semaines, les rabbins dans leur communautés étudieront le livre Ahavath ‘Hessed du ‘Hafetz ‘Haim et insisteront sur les lois entre l’homme et son prochain. « Ceci est pour augmenter les actes d’entraide quand de nombreux membres de la communauté ont perdu leurs moyens de subsistance, les gens âgés vivent dans un isolement terrible et la mort a frappé de nombreuses familles ».
LIRE  Israël: elle dérobe 600 000 Nis à un survivant de la Shoah

Aucun commentaires

Laisser un commentaire