Appel de l’ONU à l’arrestation de soldats de Tsahal

0
107

Nouvel assaut contre Israël: appel de l’ONU à l’arrestation de soldats de Tsahal, sanctions et gel des avoirs… 5 résolutions contre Israël, rien pour le reste du monde !

GENÈVE, le 5 mars – Le Conseil des droits de l’homme des 47 pays de l’ONU envisage de lancer un assaut sans précédent contre Israël le 18 mars, alors que l’Etat juif sera cloué pour une journée entière – un traitement paria imposé à aucune autre nation – comme le conseil présente sept rapports distincts alléguant des crimes de guerre israéliens.

L’assaut du 18 mars aboutira à cinq résolutions biaisées condamnant Israël, dont les brouillons ont été obtenus par UN Watch. L’Iran, la Corée du Nord et la Syrie n’obtiendront qu’une seule résolution, tandis qu’il n’y aura aucune résolution sur la Turquie, le Zimbabwe, la Chine, le Pakistan et d’autres régimes oppressifs.

Une première version de l’un de ces rapports a été publiée lors d’une conférence de presse surprise jeudi, lorsque la commission d’enquête du CDH sur « l’assaut » israélien contre des « manifestations civiles » à la frontière de Gaza accusait Israël de « crimes contre l’humanité ».

Dans le même temps, le bureau de la chef des droits de l’ONU, Michelle Bachelet, a lancé une blitzkrieg sur les médias sociaux contre Israël afin de soutenir les allégations de crimes de guerre de l’enquête, remettant en question l’indépendance des commissaires vis-à-vis du personnel notoirement anti-israélien basé à Genève, qui a orchestré en 2009 le tristement célèbre Goldstone. Rapport.

De manière significative, le rapport de la nouvelle enquête sur Gaza appelle les pays du monde entier à « arrêter les personnes présumées avoir commis les crimes internationaux » – autrement dit, les soldats et les commandants israéliens – et à les soumettre à des « sanctions individuelles », notamment « une interdiction de voyager ou un gel des avoirs « .

Le rapport demande en outre au responsable des droits de l’homme des Nations unies de « gérer les dossiers des auteurs présumés [israéliens], » à transmettre aux tribunaux nationaux et internationaux « , y compris à la Cour pénale internationale ».

Les soldats des FDI « ont tiré intentionnellement sur des enfants, sur des personnes handicapées, sur des journalistes », a déclaré la commissaire Sara Hossain, du Bangladesh.

UN Watch, qui a soumis à l’enquête une série de rapports détaillés sur des faits et des lois, a exprimé sa profonde déception que ces derniers aient été totalement ignorés par les Nations unies et a publié sa réponse initiale au rapport, qui laisse passer les terroristes du Hamas.

Source UN Watch – © Traduction Europe Israël

Aucun commentaires

Laisser un commentaire