Sous la botte du KGB jusqu’au Sénat américain

0
812

 

Récompensé pour son œuvre, mais surtout pour sa résistance spirituelle, un ancien rav clandestin sous le régime communiste en Union soviétique, le rav Hillel Zaltzman, a été honoré au Sénat américain à Washington d’un prix spécial, qui lui a été décerné par le sénateur M. Ben Cardin (Maryland). Celui-ci a décrit le rav Zaltzman comme un modèle pour tous.

Le rav Hillel Zaltzman est en effet connu pour son roman, « Samarkand ».

Samarkand est le nom d’une ville d’Ouzbékistan sur la route de la soie, entre la Chine et la Méditerranée – l’une des plus grandes cités d’Asie centrale où a fleuri une importante communauté juive. Mais « Samarkand », c’est aussi le récit du sacrifice de soi dont ont fait preuve les Juifs de l’Union soviétique entre les années 1940 et 1970. Le livre du rav Hillel Zaltzman raconte comment ces hommes ont perpétué l’étude de la Tora malgré les menaces du KGB, et de quelle manière ils sont sortis victorieux d’un combat sans merci pour préserver le mode de vie juif affrontant le règne de la tyrannie soviétique…

LIRE  A Djerba, les derniers juifs tunisiens font de la résistance

Aucun commentaires

Laisser un commentaire