Un Chabbath perturbé à Jérusalem

0
1051

Ce dernier Chabbath a été fort perturbé quand l’heure de le recevoir est arrivé : un haut parleur a parcouru en toute dernière minute dans divers quartiers de Jérusalem, en particulier ceux de la ville, appelant le public à aider à chercher une jeune femme disparue depuis le matin, vendredi !

L’appel, placé sous le sigle de « pikoua’h néfech », danger de mort, a fait sortir nombre de personnes qui se sont dévoués pour se lancer à la recherche de cette personne, vendredi soir, au lieu de rentrer chez eux et faire kiddouch. « Pikoua’h néfech » avant tout !

Evidemment, la décision n’a pu être prise qu’après consultation de rabbanim, qui ont donné leur accord, et de la sorte un QG immédiat a été monté, et un organisme du nom de « ‘Hout chel ‘hessed » a dirigé les recherches.

Le quartier de Chemouel hanavi a rapidement perdu son cachet sabbatique pour ressembler aux jours profanes…

Finalement, dans la soirée, cette femme, visiblement perturbée sur le plan psychique, a été retrouvée au Kottel, dans un état suffisant inquiétant pour qu’elle soit envoyée à l’hôpital.

« Je ne me souviens pas d’un tel Chabbath, a témoigné l’un des responsables de ces recherches, avec des appels au haut-parleur, et de nombreuses personnes se joignant aux recherches »…

Il faut aussi noter la remarquable preuve de responsabilité dont ces gens ont fait preuve : il faut profaner le Chabbath pour sauver une âme, alors on fait tout pour y parvenir – sous le contrôle des rabbanim, soit, mais tout de même !

LIRE  Le Pen : «Israël a envoyé un message clair sur l’inviolabilité de sa frontière»

Aucun commentaires

Laisser un commentaire