Commentaires du député Méïr Porouch sur la situation

0
258

Le député orthodoxe Méïr Porouch s’est exprimé sur la situation dans une chronique intitulée « Fallen Fallen » (tomber, tomber).

Be’hadré ‘Harédim

« Avant Pourim quand ils ont essayé de faire passer une loi pour nuire aux Grands rabbins, c’était ‘tu as commencé à tomber’ (termes empruntés à la Meguilath Esther – idem pour la suite de l’article), à Nissan avec la retraite de Silman, c’était ‘tu as commencé à tomber devant lui – nous tomberons’. Hier, après la honte que le gouvernement a infligée aux réjouissances de Rachbi, Zoabi est venue et cela était « Tu tomberas assurément devant lui. »

En tant que membre de croyant Juif fidèle, je suis également ce gouvernement avec inquiétude. Dans les colonnes suivantes, je voudrais donner mon point de vue en tant que représentant du judaïsme orthodoxe dont le rôle est de représenter les exigences du public et de rester ferme sur la préservation des questions de la Tora, de peur que les étrangers ne touchent aux fondements de la religion et que D’ ne plaise n’instaurent des choses qui sont contre la Tora et la Halacha.

Je présenterai ce que mes yeux voient dans la situation politique actuelle, suite à un suivi des étapes qui se sont produites récemment à des moments significatifs.

Avant Pourim, alors que nous étions sur le point de chanter « Si tu as commencé à tomber devant lui, tu t’effondreras » (Haman devant Mordekhaï), ils étaient déjà présents pour constater que la coalition actuelle est incapable de faire passer des lois, et cela s’est particulièrement manifesté lorsqu’ils ont voulu faire passer la loi visant à remplacer les corps électoraux des grands rabbins.

LIRE  Justin Trudeau, très aimé en Israël, remporte les élections

Depuis lors, ils ont voulu faire passer plus de lois, mais n’ont pas pu le faire. D’ ne leur a pas permis. Ils sont devenus un gouvernement dysfonctionnel. Ce fut le début de sa chute : les troupes tombent.

Dans les jours qui ont précédé Pessa’h qui symbolisent la rédemption d’Israël, une brique importante et centrale est tombée du mur de la coalition. Tout le monde a déjà vu que quelque chose de fondamental dans la coalition est miné. La personnalité chargée de former et d’unir la coalition a déclaré avec confiance qu’elle n’était pas intéressée à continuer d’être un partenaire de la coalition. C’était à mon avis la concrétisation de la suite du verset : « Tu t’effondreras ».

Hier, Lag Ba’Omer, la réjouissance des Rachbi, après la grande disgrâce que le gouvernement a infligée à la célébration du divin Tana, lorsque des dizaines de milliers de Juifs ont été vexés de ne pas avoir pu atteindre le site de rabbi Shimon Bar Yo’haï comme d’habitude et génération après génération, la coalition a pris un dernier coup.

Le jour de la grande disgrâce, on voit la suite directe du verset, jusqu’à la troisième partie du verset, une chute complète.

Et pour cela, nous attendons maintenant. Nous attendons avec impatience de voir l’effondrement complet de ce gouvernement qui s’est tenu sur les fondations de ceux qui cherchent à détruire la Tora d’Israël, à profaner le peuple d’Israël et à profaner le caractère sacré de la Terre d’Israël.

C’est un gouvernement qui cherche à nuire à tous les domaines qui sont la pierre angulaire du judaïsme orthodoxe, que ce soit le caractère sacré du Chabbat, le sérieux qui doit accompagner la conversion, la valeur de l’étude de la Tora, le caractère sacré de la famille, le danger des réformateurs et la préservation du Mur Occidental.

LIRE 

Il y a déjà une lumière au bout du tunnel : le gouvernement actuel, qui a commencé avec 62 partisans, et immédiatement après avec 61, est passé à 60 partisans pendant Pessa’h, et aujourd’hui il n’en compte déjà que 59.

Ils plongent vers le bas, et nous commençons à voir qu’avec l’aide de D’ nous pourrons bientôt faire tomber ce gouvernement corrompu, et même si un autre gouvernement devra compter également des ministres éloignés de la pratique, ils auront au moins du respect pour la Tora et sauront éviter des lois qui vont à son encontre.

Le mérité du Tana divin, qui a pu annuler divers décrets en son temps, nous soutiendra de par ses mérites pour arriver à une situation meilleure.

Aucun commentaires

Laisser un commentaire