Coopération rare à la Knesset : Gafni et Lapid contre les associations missionnaires

0
108
Israeli Finance Minister Yair Lapid (L) seen speaking with ultra orthodox Jewish parliament member Moshe Gafni during a plenum session in the assembly hall of the Israeli parliament. April 29, 2013. Photo by Yonatan Sindel/FLASH90 *** Local Caption *** ????? ???? ???? ???? ?? ????? ????? ???? ??? ????

JDN

Gafni: « Ces associations mènent des activités missionnaires pour convertir les Juifs à leur religion, et nous, en tant que comité, sommes opposés à accepter cela. » Lapid: « Il ne s’agit pas d’une attaque contre une autre religion, il y a encore moins de Juifs de nos jours par rapport à la période précédant la Shoah, et le droit du peuple juif de se protéger et de protéger ses enfants »

Le Comité des finances a décidé à l’unanimité par une majorité de 16 députés de toutes les factions de la Chambre que l’Association Mitzpé Israel et l’Association Ramat Hasharon Yahad, qui sont engagées dans des activités missionnaires et messianiques, ne bénéficieront plus d’avantages fiscaux sur les dons. « Ces organisations font un travail missionnaire pour convertir les Juifs à leur religion et nous nous opposons à l’approbation d’allégements fiscaux pour eux », a déclaré Gafni.

Le président de l’opposition, le député Yair Lapid, a soutenu la position de Gafni et a déclaré: «Je suppose que le comité et le président du comité partagent ma conviction qu’il ne s’agit pas d’une attaque contre d’autres religions, dans l’État d’Israël, il y a la liberté de religion et la liberté de religion. Et pourtant, le peuple juif a des statistiques très tristes que le peuple ne s’est pas encore remis de la Shoah, il y a encore moins de Juifs qu’avant. Le seul État juif et le peuple juif ont le droit de se défendre. La décision dit de ne pas approuver l’argent de l’État pour les organisations dont le but est de faire quitter des enfants juifs leur religion, et cette exonération fiscale est une approbation d’argent. C’est le droit du peuple juif de se protéger et de protéger ses enfants. Il y a ici une coopération qui dépasse les lignes habituelles de la politique israélienne concernant ce projet de loi. »

LIRE  Réactions à la condamnation du tireur de Hébron, Elor Azaria

Le président du comité, rav Moshe Gafni: «Nous déclarons que ces associations mènent des activités missionnaires pour convertir les Juifs à leur religion, et nous en tant que comité nous opposons au soutien indirect de leurs activités par le biais d’une reconnaissance fiscale. « 

Une nouvelle procédure initiée par le président de la commission, MK Gafni, il y a environ deux mois stipule que les associations qui font l’objet d’une profonde controverse publique, la commission pourra disqualifier la même association des avantages fiscaux à une majorité des deux tiers, dont un tiers des membres de l’opposition. Au terme d’une longue discussion et de l’actualité au sein du Comité des Finances, la majorité requise a été obtenue selon la procédure pour chacune de ces associations et elles ont été exclues du bénéfice des prestations.

Hanoch Gechtman, directeur du Département des missions anti-missionnaires à Yad leA’him, a déclaré : «La lutte contre la mission chrétienne a été partagée par tous les partis aujourd’hui. Un grand consensus s’est fait à cet égard. Nos activités depuis des années ont été reconnues par tous ceux qui ont compris le danger des organisations missionnaires. Ces groupes ont perdu leur légitimité aux yeux des autorités. Nous sommes témoins du fait que la mission relève la tête pendant la période corona. Ils se ruent en particulier sur des personnes âgées et isolées ».

Aucun commentaires

Laisser un commentaire