De nouveaux détails concernant la marée noire en Israël

0
158

Illustration : des soldats des FDI participent au projet de dépollution de la plage.

Suite à une demande de plusieurs médias, le juge Zayed Saleh du tribunal de Haïfa a autorisé aujourd’hui (mardi) la publication d’une grande partie des détails de l’affaire de pollution par le goudron le long des côtes d’Israël.

Dans le cadre des détails autorisés, il est possible de dire qu’un pétrolier battant pavillon grec est l’un des navires soupçonnés de la grave pollution. Il a également été signalé que le pétrolier, connu sous le nom de « Minbra Helen », avait quitté le port de Port-Saïd il y a plus de deux mois, la destination étant les côtes d’Israël.

L’enquête à ce stade se concentre sur le soupçon que le pétrolier a déversé une quantité d’hydrocarbures dans l’eau de mer, puis a changé de cap et a commencé à se diriger vers un autre port en Égypte. Pour le moment, le pétrolier est amarré au large des côtes espagnoles, dans le port de Carthagène.

Le tribunal a en outre décidé que ce n’est que demain (mercredi) à 16h00 que plus de détails sont autorisés, y compris les noms des navires supplémentaires impliqués dans la catastrophe écologique. Détails supplémentaires au-delà de ceux publiés – interdiction de publication, par exemple, pendant cinq jours supplémentaires.

La question des motifs de cette pollution reste évidemment posée.

LIRE  Yvelines: tags antisémites découverts sur le casier d’un policier

Aucun commentaires

Laisser un commentaire