Des centaines de millions d' »argent du terrorisme » dégelés pour les Palestiniens

0
27

Il y a quelques mois, Israël a transféré un demi-milliard de NIS à l’Autorité palestinienne (notre illustration : carte de Palestine de 1947), en plus de l’argent des impôts qu’Israël collecte habituellement | Ganz : « Il s’agit d’un prêt accordé sur les fonds de remboursement futurs »

Une analyse d’un rapport officiel de l’Autorité palestinienne révèle qu’Israël a dégelé des centaines de millions de shekels de « l’argent du terrorisme » versé par l’Autorité palestinienne aux terroristes, en violation de la loi, a rapporté Israel Today.

À la suite de la rencontre de Ganz avec Abu Mazen, en septembre dernier, Israël a transféré 500 millions de shekels à l’Autorité, en plus de l’argent des impôts qu’il collecte et lui transfère chaque mois.

L’Unité de coordination des opérations gouvernementales dans les territoires occupés (MFA) a précisé que chaque 500 millions de shekels est un « prêt » et que la source entière du prêt est la fourniture d’avances au détriment de la perception future des impôts.

Mais l’Autorité palestinienne a récemment publié son rapport sur l’exécution du budget pour septembre, selon lequel, rien qu’en septembre, Israël a transféré un total de 1,77 milliard de shekels à l’Autorité palestinienne.

Une note de bas de page du rapport mentionnait également le demi-milliard de shekels supplémentaires qu’Israël a transférés à l’Autorité palestinienne, mais 400 millions d’entre eux ont été définis dans le rapport de l’Autorité comme des fonds qui seraient parvenus à l’Autorité palestinienne des « mois précédents », c’est-à-dire le remboursement dette envers l’Autorité, et non lors d’un futur recouvrement.

Les 100 millions de shekels restants ont en effet été définis comme une « avance » au détriment de la future perception des impôts. Autrement dit, l’autorité précise dans un rapport officiel qu’elle n’a pas l’intention de restituer à Israël 80 % du demi-milliard de shekels qui lui ont été transférés.

LIRE  Défense contre cerfs-volants ?

Cela est exacerbé par le fait qu’à la fin de la rencontre entre Ganz et Abu Mazen l’été dernier, l’Autorité palestinienne a affirmé que le ministre de la Défense avait accepté de restituer « une partie de notre argent détenu par Israël » – c’est-à-dire de le transférer au PA certains des fonds gelés d’Israël suite à la mise en œuvre de la loi de compensation. « .

Le ministre de la Défense, Benny Gantz, a déclaré : « Comme indiqué précédemment, le prêt a été accordé sur les fonds de remboursement futurs que l’Autorité palestinienne était censée recevoir de la collecte israélienne. »

Aucun commentaires

Laisser un commentaire