Diverses questions se posent actuellement…

1
93

La situation politique reste confuse en Israël, sans nul doute. Les uns comme les autres hésitent, et, objectivement, il est en effet difficile de prendre des décisions : si le gouvernement actuel semble absolument en fin de parcours et fait tout pour se mordre la gorge (notre illustration : la caricature hebdomadaire de Yoni dans le Yated Nééman), d’autres essayent de composer un gouvernement avec la Droite, avec ou sans Bibi, mais il se peut que finalement tout cela va se présenter devant les urnes, avec le risque d’arriver à nouveau à une situation bloquée ? Pas évident. Quelques notes.

Un député de Degel HaTora qui aime se qualifier de « sénior orthodoxe » et qui est plus en colère que d’habitude : « Bibi est la seule chose qui maintient le gouvernement ensemble, il est temps pour lui de prendre sa retraite » de la Knesset. Tout le système politique est bloqué à cause de lui, Sa’ar n’acceptera jamais de siéger sous lui. « 

Le même « haut responsable » a continué avec des accusations contre le Likoud, il lit la carte et ne voit pas comment ils réussiront à former un gouvernement alternatif dans cette Knesset, ni comment Netanyahou obtiendra 61 sièges pour le soutenir après l’élection, « Nous sont dans une impasse, jusqu’à ce que Netanyahou ait la gentillesse de libérer sa place » déclare-t-il.

Qu’il le dise officiellement, en son nom ? Non, répond-il, car les média en feront du gâteau à la crème, et le jetteront à la poubelle après consommation.

Quant au rabbi de Gour, il a réagi cette semaine avec la question qui s’impose : « Comment peut-il (Sa’ar) accepter de s’asseoir à côté des Arabes mais pas de s’asseoir sous Netanyahou ? » Toute la question de l’intelligence et de la flexibilité des hommes politiques est posée là, prouvant hélas à qui nous avons à faire.

LIRE  S & P confirme le A+ d'Israël et donne une perspective positive de son économie

De plus, un sondage actuel semble indiquer que Netanyahou est capable d’arriver à un former un gouvernement sans toutes ces composantes qui s’avèrent être de plus en plus dangereuses – id est les Arabes locaux. Cela risque fort d’encourager son groupe à foncer dans cette direction.

De deux choses l’une, ou cela marche, et au moins nous sortirons de la situation atroce actuelle, avec tout ce qu’elle a de négatif pour la pratique juive dans le pays, ou alors cela continue comme actuellement, et au moins nous serons tous convaincus qu’il n’y a pas d’autre solution que celle que nous attendons depuis bien des millénaires, l’arrivée du Machia’h et la restitution du trône du roi David…

1 Commentaire

Laisser un commentaire