Dossier Kleinerman : un développement significatif a entrainé l’interdiction de publier des informations

0
245

Un nouveau développement dans le cadre de la disparition du jeune Moishe Kleinerman, qui a disparu depuis plus de trois mois • Après que la police a mené des recherches sans fin pour retrouvé Moishe, elle a annoncé aujourd’hui qu’une interdiction de communiquer toute information a été émise dans cette affaire.

À la demande de la police, qui a été acceptée par le juge du tribunal de première instance de Jérusalem, il a été décidé qu’aucun nouveau détail ne devrait être publié au sujet de l’enquête sur l’absence du jeune Avraham Moshe Kleinerman, un mystère qui n’a pas été résolu depuis plus de trois mois. L’ordonnance émise par le tribunal stipule que non seulement aucun nouveau détail de l’enquête sur l’affaire ne doit être publié, mais également l’identité des suspects.

Bien que l’ordre ait été émis pour interdire la publication de l’identité des suspects dans l’affaire de la disparition, on ne sait pas s’il y a déjà des suspects ou des personnes qui ont été arrêtées. L’ordonnance d’interdiction émise à la demande de la police dans le mystère de la disparition de Moishe Kleinerman comprend, outre l’interdiction de l’identité des suspects, une interdiction de publication de tout développement nouveau ou non signalé dans l’affaire Kleinerman.

Simultanément à la délivrance de l’ordonnance restrictive, Israel Today a rapporté qu' »aujourd’hui, il y a eu un développement significatif dans l’affaire de la disparition du jeune Moishe Klinerman ». Cependant, aucun autre détail n’a été donné. La requête de la police pour la délivrance de l’ordonnance stipule que « si le commissaire enquêteur a décidé de mettre fin à l’ordonnance, cette décision n’autorise aucune autre publication interdite par la loi ». L’interdiction est valable trente jours à compter d’aujourd’hui.

LIRE  Les prix des appartements continuent à grimper…

Aucun commentaires

Laisser un commentaire