Drame à Gaza: Nizar Awadallah menace d’occuper la direction du Hamas

0
69

Les trois premiers tours se sont terminés sans décision, mais Nizar Awadallah, l’homme qui a surpris beaucoup de ceux qui ont entendu son nom pour la première fois, a menacé de devenir le prochain chef du Hamas et de destituer Yahya Sinwar. • Rencontrez l’ingénieur de l’accord pour libérer Gilad Shalit

JDN

Aucun des candidats à la direction de l’organisation terroriste Hamas n’a atteint les 50% requis au cours des trois tours de scrutin. Demain (mercredi) sera le quatrième tour, dans lequel l’actuel leader Yahya Sinwar affrontera Nizar Awadallah.

Le nom de Nizar Awadallah n’est pas connu de la majorité du public, même s’il a déjà occupé des postes de responsabilité dans l’organisation. Il est considéré comme l’un des fondateurs du mouvement, était membre du Politburo et était même à la tête du Politburo de Gaza lorsque Ismail Haniyeh était Premier ministre du Hamas.

Le Dr Michael Barak, chercheur principal à l’Institut international pour la politique de lutte contre le terrorisme au Centre interdisciplinaire (TIC) à Herzliya, a déclaré à Israel Hayom qu’avant même la création de la branche militaire du Hamas, les Brigades Izz ad-Din al-Qassem, Nazar Awadla a dirigé le soi-disant appareil militaire du Hamas «Les Moudjahidines palestiniens».

Il a dit: « La personne qui a fondé les » Moudjahidines palestiniens « est Salah Shehadeh, et après avoir été arrêté par Israël en 1987 – Awadla a pris sa place. Il a ensuite été arrêté lui-même. »

Alors pourquoi n’est-il pas connu du public? Il s’avère que contrairement à ses amis, il s’éloigne des projecteurs. Il n’a presque jamais été interviewé, mais cela n’indique bien sûr pas beaucoup de son influence dans les coulisses.

LIRE  Agressions antisémites: la police de New York renforce sa présence dans les quartiers juifs

Awadallah était membre de l’équipe de négociation du Hamas et est considéré comme étant derrière l’accord qui a finalement conduit à la libération du soldat Gilad Shalit en échange de centaines de terroristes emprisonnés en Israël.

L’organe qui élit le chef du Hamas à Gaza est le Conseil de la Choura de la bande de Gaza, qui compte 320 représentants. Pour gagner, il faut récolter plus de cinquante pour cent des voix, soit 161 électeurs. Jusqu’à présent, personne n’a atteint l’objectif et tiendra donc un quatrième tour, entre le leader sortant Yahya Sinwar et Nizar Awadallah.

Aucun commentaires

Laisser un commentaire