Bouleversement politique : le gouvernement perd la majorité – Silman démissionne

2
469

Bouleversement politique – serions-nous avant des élections ? Dix mois après la formation du gouvernement, ce matin, il perd la majorité à la Knesset, du fait de la question du ‘hamets à Pessa’h dans les hôpitaux !

Be’hadré ‘Harédim – Ari Kalman

Bouleversement politique : Dix mois après la formation du gouvernement, celui-ci perd la majorité à la Knesset, du fait que la députée Idit Silman (née Lévy et originaire du Maroc, et de fait héritière d’une tradition forte et fidèle), qui dirige la coalition, décide de démissionner de la coalition.

Silman a ouvert une confrontation publique cette semaine sur la question de permettre de faire entrer du ‘hamets à Pessa’h dans les hôpitaux, tandis que son mari a clairement indiqué dans une interview hier que pour elle c’est la ligne rouge à ne pas dépasser, et qu’elle est même prête à provoquer la chute du gouvernement sur les questions religieuses.

Au cours de la nuit, Silman a annoncé au Premier ministre Bennett qu’elle démissionnait du gouvernement et qu’elle travaillerait à établir un gouvernement alternatif de droite au sein de l’actuelle Knesset.

Silman publiera une déclaration plus tard ce matin, mais en attendant, la coalition n’aura pas la majorité pour diriger le gouvernement à son retour des vacances dans environ cinq semaines et il semble que la route vers de nouvelles élections soit plus courte que jamais – sauf si une coalition nouvelle peut se concrétiser, mais cela serait surprenant.

LIRE  Réponse de l'Etat devant la Cours suprême : "Le décret Lieberman a été pris sans trop d'analyses..."

2 Commentaires

    • Nous avons depuis lors complété notre « commentaire » : nous ne voulions pas vexer nos lecteurs achkenazes, mais voulions dire que nous comprenions qu’une personne originaire du Maroc, et donc restée naturellement proche des sources et de la conception de la Tora, pouvait de loin plus qu’une autre rester ferme sur ses positions et faire tomber le gouvernement du fait de cette vilaine profanation de la fête de Pessa’h pour le grand public qui la respecte.

Laisser un commentaire