En violation de la loi, les Réformistes s’emparent du mur sud du Kotel !

0
144

Les Réformistes ont commencé à effectuer des travaux sur le mur sud du Kotel en violation de la loi et de la tradition juives, afin de préparer la place pour les activités du mouvement réformiste au mur sud. Le centre Liba, qui s’est donné pour fonction de surveiller ce genre de démarches, a attaqué : « Il semble que les mouvements de réforme en Israël aient relevé la tête »

Radio Kol ‘Haï

Prise de contrôle des Réformistes du Mur occidental : en ce dernier jour, dans le cadre d’un détournement et en violation de la loi, les organisations réformatrices ont réalisé un revêtement en bois pour la place sud du Mur occidental, afin de préparer le terrain pour l’expansion des activités de réforme sur la place du Mur occidental, avec le soutien du gouvernement.

Pourtant, il y a un an et demi, en mars 2020, l’ingénieur de la ville de Jérusalem a émis un arrêté administratif pour arrêter les travaux sur le site, après avoir déterminé à l’issue d’une consultation juridique que les travaux étaient interdits et illégaux.

Il s’agit d’une mesure scandaleuse qui crée un précédent et d’une tentative d’établir les faits et la propriété du lieu, un atout d’importance historique et de valeur pour l’ensemble du peuple juif.

En réponse, le Centre Liba, qui mène la lutte dans les efforts des Réformistes pour prendre le contrôle du Mur occidental, a déclaré que « nous avons travaillé pour porter la documentation des crimes de construction à l’attention des organismes d’application de la loi compétents et nous nous espérons que cela aura des conséquences effectives. »

LIRE  Rapport sur les Droits de l’homme : le Département d’Etat supprime le terme “territoires occupés”

Il est à noter que depuis l’investiture du gouvernement actuel dirigé par Naftali Bennett, il semble que les mouvements réformateurs en Israël aient relevé la tête, soit grâce au soutien qu’ils reçoivent de divers ministères, soit suite au statut du député Gilad Karib, qui est l’un des rabbins du mouvement et siège à la Knesset.

Et en arrière-plan, les partis orthodoxes et religieux de la Knesset, le judaïsme de la Torah, le Shas et le sionisme religieux se sont unis contre ces groupes réformistes afin d’arrêter la prise de contrôle des endroits saints en Israël.

Aujourd’hui, les représentants du parti devraient soumettre des demandes urgentes concernant la grave provocation du député Karib à Rosh ‘Hodesh sur la place du Mur des Lamentations, au centre de laquelle Karib a ramassé un rouleau de la Tora et l’a amené avec d’autres hommes pour lire devant les femmes au Mur des Lamentations, contrairement à la loi explicite et à la Halakha.

Plus tôt, au mois d’Eloul, les mouvements réformistes et conservateurs ont organisé un événement musical sur la place sud du Mur occidental, accompagnés de « chantres » et de « rabbins », tout en profanant le lieu le plus saint du peuple juif.

Aucun commentaires

Laisser un commentaire