Enfin des indémnisations pour les familles frappées par le drame de Méron

0
95

Catastrophe de Méron : un demi-million de NIS par famille comme premiers secours

Radio Kol ‘Hayi – Itai Gadsi

Après une longue et inutile tergiversation, le ministre des Finances Lieberman et le ministre de la Justice Sa’ar présentent une esquisse d’indemnisation pour les familles des personnes touchées par la catastrophe de Méron. Selon ce plan, chaque famille recevra une aide initiale d’un demi-million de NIS.

Après de nombreux atermoiements malgré les supplications des familles et des élus de la communauté orthodoxe, le ministre des Finances Avigdor Lieberman et le ministre de la Justice Gideon Sa’ar se sont mis d’accord sur un schéma d’aide aux familles des 45 victimes de la catastrophe du mont Méron. Le projet sera soumis à l’approbation du gouvernement.

Dans le cadre de l’esquisse, il est proposé de fournir un montant d’environ 500 000 NIS à la famille à titre d’aide initiale. Dans la mesure où des poursuites judiciaires auraient lieu, ces sommes seront déduites des sommes indemnisées par les familles, lors de la détermination de la partie indemnisante.

Le Forum des familles frappées par le drame de Méron a répondu à l’annonce de l’indemnisation et a déclaré: « Il y a des choses qui dépassent toute politique – le gouvernement fait bien de faire preuve de responsabilité et d’indemniser les familles des personnes décédées. Nous saluons le fait que le gouvernement ait pris au sérieux les énormes dommages causés aux familles et soit parvenu à un accord sur les grandes lignes de l’aide requise. Nous félicitons le député Ya’akov Asher, qui a travaillé sans relâche depuis la catastrophe pour faire avancer le plan d’indemnisation, le ministre des Finances Avigdor Lieberman et le ministre de la Justice Gideon Sa’ar qui ont travaillé pour préparer un plan convenu, et le président de la coalition Idit Silman a accompagné les familles. »

LIRE  "On peut parler de tout en France sauf de l’islam radical", estime P. Val sur i24NEWS

L’initiateur de l’indemnisation des familles des victimes de la loi Meron, MK Yaakov Asher, a salué la décision : « Mieux vaut tard que jamais, c’est le devoir de l’État envers les familles qui ont le droit de recevoir l’indemnisation par la loi et non par grâce. »

Le ministre des Finances Avigdor Lieberman a déclaré après la décision : « La catastrophe qui s’est produite à Meron est à l’échelle nationale et le sentiment de perte et de douleur graves est ressenti avant tout par toutes les familles et par tout l’État d’Israël. Nous ferons tout ce que nous pouvons donner le maximum de réponse pour les familles et nous prendrons toutes les précautions pour éviter la prochaine catastrophe. »

Le ministre de la Justice, Gideon Saar, a déclaré : « La perte énorme subie par 45 familles en Israël et dans la diaspora juive n’est pas indemnisable ».

Aucun commentaires

Laisser un commentaire