Les Etats arabes n’attendent plus les Palestiniens

0
527

Par Eyal Zisser – Algemeiner – Adaptation Mordeh’aï pour malaassot

http://malaassot.over-blog.com/2018/07/les-etats-arabes-n-attendent-plus-les-palestiniens.html

Les experts ont déclaré que l’initiative de paix de Donald Trump au Moyen-Orient échouerait avant même d’avoir été introduite. Mises à part les prédictions des experts, l’initiative de paix de Trump est bien vivante. Il y a ceux qui voudront peut-être l’accepter comme base d’un accord de paix israélo-palestinien – en premier lieu les dirigeants des pays arabes modérés, qui ont décidé qu’il est temps d’arrêter d’être pris en otage par les caprices des Palestiniens et leur incapacité générale à prendre des décisions historiques qui les sortiront d’une impasse sans fin.

Ces pays arabes veulent également faire progresser leurs propres relations avec Israël et promouvoir leurs propres intérêts régionaux, ce qui est un développement important car, dans le passé, il était généralement admis qu’il n’y avait aucun moyen de contourner la direction palestinienne, car le dirigeant arabe pourrait – ou tenterait même – d’imposer un accord de paix qui ne répondrait pas à la totalité des demandes des Palestiniens.

En fin de compte, ce n’est plus le cas. Les dirigeants arabes sont fatigués d’attendre que les dirigeants palestiniens reviennent à la raison. Il semble qu’ils se soient également rendu compte que l’impasse dans laquelle se trouve le processus de paix israélo-palestinien ne sert pas et nuit même à leurs intérêts. C’est une race différente de leaders, plus jeunes et plus déterminés, qui ne sont pas découragés par la critique intérieure.

Le roi Mohammed VI du Maroc a déclaré la semaine dernière à la cinquième Conférence internationale sur la question de Jérusalem, qu’il a dirigée, que si le caractère spirituel, religieux et culturel de la ville sainte doit être préservé, un accord politique doit être conçu en fonction de la réalité actuelle dans laquelle la ville existe.

LIRE  Vidéo: un Juif orthodoxe se fait attaquer dans la rue à Londres !

Les commentaires du roi du Maroc sont sur les talons d’un rapport selon lequel le prince héritier saoudien Mohammed a exigé que le chef de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas accepte la ville d’Abu Dis, juste à l’extérieur de Jérusalem, comme sa capitale. Il convient également que la plupart des colonies israéliennes en Judée et Samarie resteront en place. Pendant ce temps, les responsables de la défense égyptienne ont récemment appelé les Palestiniens à envisager de déclarer Ramallah, le siège du gouvernement d’Abbas, comme la capitale palestinienne.

Beaucoup en Israël, ont pensé dans le passé que tout changement dans les relations arabo-israéliennes était inextricablement lié aux progrès du processus de paix israélo-palestinien. La même chose était supposée au début des années 1990, quand beaucoup croyaient que le roi Hussein de Jordanie ne signerait jamais un accord de paix avec Israël avant qu’un accord similaire ne soit conclu avec l’Autorité Palestinienne et la Syrie. Mais à un certain moment, Hussein a décidé que les intérêts de son royaume étaient plus importants et, au grand dam de ses détracteurs, a fait l’incroyable et signé un accord de paix avec Israël en 1994.

Les dirigeants arabes suivent lentement le même chemin. L’Arabie Saoudite autorise déjà les avions israéliens à traverser son espace aérien et le Soudan est enclin à faire de même. Le roi jordanien a rencontré le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu à Amman la semaine dernière, et les liens de défense entre Jérusalem et le Caire se renforcent de jour en jour.

L’intérêt des pays arabes est d’unir leurs forces contre l’Iran, qui est perçu à juste titre comme une menace existentielle dans une grande partie du monde arabe. Un autre intérêt est la nécessité de promouvoir les économies arabes, qui sont accablées par des problèmes domestiques récurrents qui menacent de les plonger dans le chaos et de les laisser à la merci de l’islam radical. Atteindre cet objectif et éviter cette menace implique la promotion d’un règlement israélo-palestinien, et il semble que les dirigeants arabes soient déterminés à ne pas laisser les Palestiniens saboter leurs efforts comme ils l’ont fait par le passé.

LIRE  Des hommes masqués ont occupé le toit de la nouvelle école islamique d’Amsterdam

Aucun commentaires

Laisser un commentaire