Gafni : « Gémir sur la situation depuis les USA, c’est comme la faute des explorateurs ».

0
716
Member of Knesset Moshe Gafni seen at the Knesset Committee meeting discussing establishing a preference for prosucts from Judea and Samaria out of the Knesset budget, at the Knesset, on October 26, 2015. Photo by Hadas Parush/Flash90 *** Local Caption *** ???? ???? ???? ????? ??? ????? ??????? ? ????? ? ?????? ??? ????

Le président de Déguel haTora et député Moché Gafni a pour la première fois commenté mercredi les manifestations prévues aux USA contre ce que leurs organisateurs appelle le « Décret de la Conscription » (גזירת הגיוס). Gafni a comparé ces derniers aux méraglim, les explorateurs du l’époque du Désert qui avaient calomnié la Terre d’Israël.

Dans son interview au site Kikkar haShabbat, le rav Gafni commence par rappeler que nous allons bientôt lire l’épisode des explorateurs « où il est dit ‘Alors toute la communauté se souleva en jetant des cris, et le peuple passa cette nuit à gémir.’ (Nombres, 14 :1) Et Rachi explique que ‘toute la communauté’ ce sont les sanhédraoth, c’est-à-dire les dirigeants communautaires. Pourtant la situation était parfaitement correcte – certes, ils étaient dans le désert, mais ils avaient la manne, de l’eau et les nuées protectrices, et c’est parce qu’ils ont gémi sans raison valable que D’ a fixé alors ce jour du 9 Av pour des gémissements qui seraient justifiés ».

Et d’expliquer ensuite : « Je connais le pays depuis des années. Il n’y a jamais eu d’époque aussi bonne que la nôtre [dans le domaine des relations avec l’armée et de la compréhension de cette entité des besoins et des engagements spirituels des jeunes qui veulent se consacrer à l’étude de la Tora]. Certes, nous sommes dans le désert – mais la situation n’a jamais été aussi bonne qu’aujourd’hui.

« Etre installé aux USA, et gémir sur la situation ici, c’est exactement faire comme les explorateurs !

« Nous rendons grâce au Saint-béni-soit-Il pour l’aide providentielle extraordinaire qu’il nous donne ici dans tous les domaines. Bien entendu, il y a énormément de chose à arranger. Il y a des luttes chaque jour. Mais si l’on considère le passé, aujourd’hui c’est infiniment mieux. Et nous en rendons grâce. »

LIRE  La réunion du gouvernement d'hier : une Israélienne a traversé la frontière syrienne...

Et s’adressant indirectement au leadership rabbinique américain, le rav Gafni ajoute : «Nous demandons que d’autres cessent de gémir, car cela fait des dégâts, aussi bien du point de vue des sanctions célestes que de la situation ».

 

Aucun commentaires

Laisser un commentaire