Grosse bourde de Lapid : un député arabe soutien du terrorisme « tombé au combat » !

0
174

« Tombé au combat » ? Une tempête après la nécrologie de Lapid à un député qui a fait l’éloge des terroristes.

« Il est tombé au combat. Il n’est pas mort d’une maladie », a déclaré le Premier ministre suppléant dans la tonnelle de deuil du député arabe décédé d’une crise cardiaque.

Le vice-ministre des Affaires étrangères et vice-Premier ministre Yair Lapid est arrivé aujourd’hui (jeudi) pour réconforter la famille du député Said Al-Kharomi (notre photo ci-dessous), décédé subitement hier des suites d’un arrêt cardiaque. Lapid a déclaré que le député arabe « est tombé au combat », une expression utilisée pour décrire les soldats tombés pendant la guerre.

Meirav Hajaj, mère d’une soldate israélienne tombée au combat, a attaqué Lapid et a écrit : « Yair Lapid, est-ce que le sang de ma fille Shir, qui a été versé durant son service militaire, est si bon marché à vos yeux que vous l’avez mise dans le même souffle que celui qui soutient les meurtriers terroristes ? Vous n’avez pas honte. Je vous entends. Et j’ai envie de pleurer, avez-vous oublié que ce député avait soutenu les meurtriers juifs lors des récentes émeutes ? « 

Dans son intervention, Lapid a déclaré: « Il est tombé au combat. Il n’est pas mort de maladie. Il est tombé au combat, parce qu’il croyait en quelque chose. Il s’est épuisé. Il a travaillé jour et nuit. Il s’est battu pour son peuple. Pour son famille, pour sa tribu, pour les choses auxquelles il croit. »

Lapid s’est tourné vers Mansour Abbas qui se tenait à côté de lui et a déclaré: « Nous n’oublierons pas et nous continuerons à travailler ensemble, et c’est l’héritage de Said. Que nous soyons ici ensemble aujourd’hui, nous le sommes tous. Vous faites partie du gouvernement, vous êtes un partenaire, vous êtes égaux. Nous apprenons de vous, nous continuerons d’apprendre de vous. D’Al-Kharoumi, j’apprends de vous aussi Mansour, j’apprends des personnes assises ici. avec tous les ministres et avec tous les membres de la Knesset, ils m’ont demandé de vous dire à tous que nous pleurons avec vous et vous étreignons. »

LIRE  Le Hamas organise une marche en pyjama rayé, façon camp de concentration

Le député Amichai Shikli a répondu : « Il est choquant que Lapid ait trouvé le temps d’aller aux funérailles d’Al-Kharomi, mais pas au chevet d’un combattant qui se bat pour sa vie à 5 minutes en voiture. De plus, le Premier ministre d’Israël ne peut pas faire l’éloge de ceux qui ont choisi d’exalter le miracle des massacreurs de femmes et d’enfants lors des événements de 1890, et il y a seulement une semaine, il se tenait à droite des opérations de lynchage à Acre. Les mots « tombé au combat » sont sacrés, Lapid les a profanés aussi. »

Le journaliste Shimon Riklin a également attaqué et écrit : « Comment Lapid fait-il l’éloge du soutien des terroristes qui voulaient commémorer les assassins des Juifs d’Hébron en 1943 ? Lapid dans cette nécrologie n’est pas sioniste, mais surtout il est immoral. »

Yinon Magal a écrit : « L’actuel Premier ministre va réconforter Saïd al-Harumi, qui a soutenu il y a quelques jours la libération des émeutiers d’Acre. Il dit : « Il est tombé au combat. » Un gouvernement de perte par la honte. « 

En réponse aux critiques, Lapid, comme d’habitude, a choisi d’ignorer les reproches.

Aucun commentaires

Laisser un commentaire