‘Habad est la première ‘hassidouth dans le pays à annoncer l’organisation de structures hospitalières privées

2
205

Face à la propagation de la souche omicron, le ministère de la Santé a du mal à mettre en place une panoplie d’hospitalisations à domicile en lieu et place des centres médicaux. L’association ‘Habad du pays, dirigée par le rav Aharonov et des médecins attachés à la ‘Hassidouth qui conseillent régulièrement les rabbanim de ‘Habad, a mis en place un groupe de médecins experts qui accompagneront les malades du corona.

Kol réga’ – Abram Perlstein

Compte tenu de la propagation de la souche omicron et de la morbidité croissante, le ministère de la Santé a du mal à établir un éventail d’hospitalisations à domicile permettant d’éviter d’être hospitalisé dans les services corona fermés des centres médicaux.

Le ministère de la Santé admet également que moins les personnes sont hospitalisées et qu’il existe une véritable alternative aux soins médicaux optimaux à domicile sous la direction et la supervision d’un médecin, le nombre de décès dans l’épidémie diminuera considérablement et donc la charge sur le système de santé s’améliorera avec les patients.

Le mouvement ‘Habad a levé le gant et dans un communiqué qu’il publie cette semaine aux familles des adeptes de ‘Habad en Israël, il annonce qu’il a décidé de « constituer un groupe de médecins spécialistes qui accompagneront les patients corona en détresse médicale et chercheront des conseils d’un médecin spécialiste pour empêcher l’évacuation vers l’hôpital. » Ces médecins donnent régulièrement des avis au tribunal rabbinique de ‘Habad.

À cette fin, ‘Habad a mis en place une hotline pour les patients 24 heures sur 24. Bien qu’il existe des organisations bénévoles qui aident les patients du corona, nous n’avons pas encore reçu un tel message du mouvement ‘Habad. Pour la première fois, une grande ‘Hassidouth le fait ouvertement et formellement.

LIRE  Les Russes reconnaissent avoir décidé de réduire leurs activités en Ukraine

Un haut responsable ‘Habad nous dit : ‘Habad profite en fait de son avantage relatif dans la société orthodoxe. Le mouvement ‘Habad compte des dizaines de médecins ‘Habad et de nombreux soutiens médicaux tels que des infirmières et des ambulanciers et le mouvement l’utilise à bon escient pour les recruter dans communauté. »

S’agit-il d’une décision dramatique qui témoigne d’une méfiance à l’égard du système de santé en Israël ? Les responsables de ‘Habad disent : « Nous n’avons rien contre le système de santé, au contraire, ces médecins sont la chair et le sang du système de santé en Israël. Nul doute que le ministère de la Santé s’en réjouira ! Nous appelons dans la situation d’urgence qui est la notre des médecins et des infirmières proches de nous qui peuvent offrir leur aide à cet important projet, à contacter notre centre et à se mobiliser pour nos frères et sœurs qui appellent à l’aide. »

Derrière le projet se trouve le rav Yossef Yitz’hak Aharonov, chef des principales organisations et chef de la mission ‘Habad en Israël, qui a signé tous les grands projets de ‘Habad. Rabbi Aharonov a remporté des décorations et des prix pour son travail au nom du gouvernement israélien.

2 Commentaires

  1. On ne comprend pas dans la description les modalités de cette aide : parle-t-on d’une hospitalisation dans des structures médicales privées (système des cliniques en France) ou d’un hospitalisation à domicile (HAD en France) ou d’assistance médicale en ambulatoire ?

    • Car les détails n’ont pas été livrés… Mais il nous semble que ce qui se fait dans le pays dans ce domaine ressemble au HAD français, certainement pas de clinique, puisqu’il s’agit d’une hospitalisation d’une personne dans le cadre de la famille, et d’un autre côté, il s’agit de plus que d’une assistance médicale en ambulatoire.

Laisser un commentaire