Il est beaucoup trop tôt…

0
315

Il est beaucoup trop tôt pour tirer des conclusions, mais, malgré cela, quelques points semblent déjà évidents, et ils sont d’une importance capitale pour l’avenir !

Du côté arabe, l’erreur stratégique qui a été commise parait déjà flagrante, tant sur le plan militaire que sur le plan politique israélienne. Du côté juif, ce qui s’est passé semble bien devoir engendrer un renversement de situation étonnant, imprévisible voici quelques jours seulement. Et si tout cela avait à avoir avec le drame de Méron ?

Les arabes, tout d’abord, ont commis une erreur fatale : ils pensaient que l’aspect flageolant de la vie politique locale signifiait que leur moment était venu, et qu’ils pouvaient attaquer. Erreur d’autant plus grave qu’ils ont en plus négligé la présence d’Avi Kokhavi : ce général en chef semble dépasser de plusieurs mesures tous ceux qui l’ont précédé à ce poste, et il se montre comme étant un militaire fait sans hésitations ni peur, il frappe ! Or c’est ce qu’il faut faire face au Hamas, et à tous les arabes, sans cela, à chaque fois, ils redressent la tête !

Là, les préparatifs du ‘Hamas de 10 ou 15 ans s’effondrent, détruits par les attaques successives d’Israël, réduisant à néant tout ce qui a été construit dans le sous-sol de Gaza. Et, également, d’importants dirigeants militaires ont été anéantis. La banque desservant les divers responsables militaires, détruite. L’immeuble, dans lequel se trouvaient diverses cellules journalistiques étrangères, mais aussi diverses cellules militaires terroristes du ‘Hamas, annihilé – et ces journalistes pestent contre Israël ! Bon, enfin, on les comprend. Mais une autre place pour y installer leurs appareils leur aurait évité ce contretemps, duquel ils ont été généreusement informés à temps, de sorte qu’aucun d’entre eux n’a été touché.

LIRE  Abou Mazen – espion à la solde du KGB ?

La conduite des arabes israéliens a été également révélatrice d’une erreur qui s’est installée dans l’esprit de nombreux Juifs dans le pays : les arabes n’ont pas changé d’un pouce, malgré la « révolution régionale » lancée par Trump et Netaniahou ! Ils sont toujours intéressés par repousser les Juifs du pays, à tout prix, et envers et contre tout intérêt personnel des arabes qui, pourtant, peuvent profiter des agréments de la vie israélienne, et même participer à la vie politique du pays (ce qui pourrait changer à l’avenir, ou, disons, devrait être revu). Ils sont prêts à se conduire comme ils l’ont fait en 1929 à ‘Hévron et à Jérusalem, lançant un pogrom qui a couté la vie alors à de nombreux Juifs.

La « chance » a voulu aussi que les journalistes soient réduits à silence ! Vrai miracle ! Oui, mais ils en sont eux-mêmes les responsables : l’un d’entre eux a poussé de très hauts cris contre les Juifs qui ont lancé une bouteille incendiaire contre une famille arabe de Jaffa, blessant grièvement un jeune arabe de 12 ans ! Quel scandale : des Juifs terroristes ! Mais l’histoire s’est finalement retournée contre ce journaliste, car il s’est avéré que des terroristes arabes avaient fait une erreur d’adresse, et qu’ils visaient une famille juive… Et pensez-vous que le journaliste a présenté des excuses ? L’erreur de base puis le manque de réaction par la suite coutent très cher à ces messieurs, mais, finalement, dessert l’ensemble de la vie publique du pays, car on sait bien combien les journalistes sont capables de semer la zizanie quand ils s’y mettent (on se souvient peut-être de la frappe malencontreuse d’une famille musulmane une fois précédente, entrainant la mort de plusieurs enfants d’un médecin arabe travaillant en Israël, et effectivement pas impliqué personnellement dans le conflit contre Israël – à la suite de quoi les media ont entrainé la fin des hostilités, bien avant terme… Il fallait avoir pitié de cette famille, mais continuer la lutte).

LIRE  Un arabe revient au judaïsme

Mais dans tout cela, il se peut qu’en plus la situation politique israélienne interne se régularise : Bennet a abandonné officiellement la voie qu’il avait suivie ces temps-ci, et renonce à rejoindre Lapid (menacé qu’il était de voir une bonne partie des membres de son groupe de l’abandonner), Sa’ar semble perdurer sur sa voie, mais on sait déjà que plusieurs membres de son parti veulent le quitter, Ganz semble avoir également repris goût à son poste de ministre de la Guerre (d’autant plus qu’Israël a enfin un général en chef valable, comme dit), et les récents sondages prouvent que tant Bennet que Sa’ar, la prochaine fois, n’auront pas beaucoup de chance de rester à la Knesseth. Le tout amène tous ces braves gens à revoir leurs positions, et pourrait les amener à se regrouper sur la coupelle de Netaniahou et permettre enfin au pays d’avoir un gouvernement solide. Merci, chers amis du ‘Hamas !

Mais on ne peut pas ne pas se dire que, dans le fond, tout cela est mené de main de chef par le Maitre du monde, Qui nous a remis dans la bonne voie et nous a évité une catastrophe totale, si nous avions eu un gouvernement de révolte contre la Tora, ainsi que Lapid-Lieberman le préparaient, de plus reposant sur une aile arabe dangereuse et menaçante (nous ne le savions pas) !

Le coeur nous dit – mais a-t-on le droit de l’exprimer si les Grands de la Tora ne l’ont pas fait ? – que la succession des événements n’est pas neutre : le drame de Méron puis cette mise à plat de la vie du pays, la chute très profonde du ‘Hamas et la découverte de ce mouvement anti-juif parmi un grand nombre d’arabes. Cela se passe comme si le peuple juif avait besoin de mérites pour éviter cette catastrophe qui se préparait, et que la disparition malheureuse de ces jeunes et de ces adultes, le jour de Lag ba’omer, venait préparer le terrain et jouer le rôle d’un sacrifice public en faveur de notre peuple.

LIRE  Un grave accident sur la route 443 (Kiryath Séfer - Jérusalem)

On a envie d’ajouter un verset que l’on dit tous les matins (Tehilim/Psaumes 10,16) : « L’Eternel est roi à tout jamais : les peuples (étranger) disparaissent de Son pays », la royauté divine S’établiera à tout jamais quand les peuples étrangers vivant dans le pays seront amenés à fuir. Que cela se passe dans un proche avenir, de nos jours !

‘Hag Chavou’oth saméah’ !

Aucun commentaires

Laisser un commentaire