Incendie criminel à la Yechiva de Moscou – et la non-juive qui a donné ses oies

0
457

Illustration : le rav Moché Lebel

Le soir de la bedikath ‘hamets, un incendie criminel a éclaté dans la chambre où se trouvait la viande destinée au public participant au séder à la Yechiva de Moscou, avec ses jeunes, ses invités et ses rabbanim ! Comme signature, ceux qui ont perpétué cet acte ont laissé un grand nombre de croix gammés sur le site, afin de bien faire comprendre la haute philosophie à laquelle ils se réfèrent.

Le rav Moché Lebel, l’un des rabbanim de la Yechiva et le secrétaire du Comité des rabbins européens, raconte…

Quelques jeunes de la Yechiva ne dormaient pas encore quand ils ont vu un incendie se déclarer et consumer l’aile dans laquelle était gardée et conservée la viande de la Yechiva et de la communauté juive destinée à la fête de Pessa’h ! Toutefois, cet incendie aurait pu faire éclater également la réserve de pétrole qui se trouvait à côté, ce qui fort probablement était le plan de ce criminel, mais la Providence divine a voulu que cela ne soit pas le cas, et les pompiers, arrivés rapidement, ont éteint le feu.

L’affaire a fortement ébranlé les esprits dans la ville de Moscou et dans le pays, et nombreux ont été les officiels à venir visiter la Yechiva. Putin ? Pour le rav Lebel, sans doute que la gêne de devoir reconnaître que le terrorisme musulman frappe en Russie l’a empêché de se montrer à cette occasion – car c’est très certainement la source de cet acte de terrorisme.

Que la Yechiva et ses gens n’aient pas de quoi se nourrir durant Pessa’h a frappé les gens, et une femme a téléphoné à la Yechiva pour déclarer qu’elle donnait le contenu de son poulailler à cette institution, un poulailler contenant une trentaine d’oies. Durant ‘Hol haMoèd quelques personnes de la Yechiva se sont rendus chez elle pour prendre ce lot, une che’hita a été organisée et cette viande va être consommée les derniers jours de Pessa’h…

LIRE  Proposition du président de la Knesset pour éviter un 3ème scrutin

 

 

Aucun commentaires

Laisser un commentaire