Incroyable : les défaites russes en huit jours de combats…

0
136

Contrairement aux prédictions russes et mondiales qui prévoyaient une occupation rapide sans résistance et même une reddition et une levée de bras de la part des Ukrainiens, en raison des énormes écarts de pouvoir entre les armées, dans la pratique, les Russes se sont enfoncés dans la boue et ont perdu des milliers de soldats et pas mal d’équipements militaires de pointe.

Be’hadré ‘Harédim – Meïr Gilboa – Photo: Armée ukrainienne

L’attaque éclair planifiée par les Russes avant leur invasion de l’Ukraine a lamentablement échoué. Alors que selon les témoignages des soldats russes capturés, on peut apprendre que le plan initial était de prendre le contrôle de l’Ukraine dans les trois jours et avec les manches retroussées, en pratique la campagne est beaucoup plus difficile et sanglante pour les Russes.

Selon des informations jusqu’à présent reposant principalement sur des données de la partie ukrainienne, la perte totale de troupes russes depuis le début de l’attaque contre l’Ukraine s’élève à 9 166 personnes, selon l’état-major général des forces armées ukrainiennes. « Le nombre total de victimes perdues par l’ennemi du 24 février (le jour de l’invasion) au 4 mars était de 9 166 hommes », indique le communiqué.

Mais non seulement les soldats ont vaincu les Russes, mais aussi pas mal d’équipements militaires, dont certains innovants, ont été perdus dans la bataille. Selon les Ukrainiens, les Russes ont perdu 251 chars, 939 véhicules blindés de combat, 105 systèmes d’artillerie, 50 MLRS, 18 équipements de défense aérienne, 33 avions, 37 hélicoptères, 404 véhicules, deux bateaux à moteur légers, 60 réservoirs de carburant, trois drones opérationnels et tactique.

LIRE  Corona, corona !

Du côté ukrainien

En Ukraine, pendant les huit jours de la guerre, 28 enfants ont été tués et 64 autres ont été blessés par les armes des envahisseurs russes. Cela a été annoncé par Daria Hersimchuk, conseillère du président de l’Ukraine pour les droits de l’enfant et la réadaptation des enfants.

« Les maternités, les jardins d’enfants et les écoles ont été détruits. Environ 1,5 million d’enfants se trouvent dans les zones touchées par les bombardements et assiégés, y compris des orphelins et des enfants handicapés qui ont besoin d’une aide immédiate », a-t-elle déclaré.

Aucun commentaires

Laisser un commentaire