Israël cède du terrain face au Hezbollah, Netanyahou critique très fortement Lapid à cet égard

0
48

L’ancien Premier ministre Benjamin Netanyahou attaque l’accord en cours de formation avec le Liban et déclare que « Lapid n’a aucun mandat pour céder les territoires souverains d’Israël, il s’est plié aux menaces terroristes du Hezbollah sans discussion à la Knesset et sans référendum ».

Be’hadré ‘Harédim – Hizki Neuman

L’ancien Premier ministre Binyamin Netanyahou attaque l’accord en cours de formation avec le Liban sur la question de la frontière maritime et prétend qu’il s’agit d’une « capitulation complète », en plus il a attaqué Lapid pour avoir promu l’accord alors qu’il était dans le gouvernement de transition sans mandat public et sans un référendum : « Yair Lapid s’est honteusement rendu aux menaces de Nasrallah. Il donne au Hezbollah un territoire souverain de l’État d’Israël avec un énorme réservoir de gaz qui vous appartient, les citoyens d’Israël », a déclaré Netanyahou.

Netanyahou attaque Lapid et affirme qu' »il le fait sans discussion à la Knesset et sans référendum. Lapid n’a aucun mandat pour remettre à un État ennemi des territoires souverains et des biens souverains qui nous appartiennent à tous. Si cet acte illégal passe, il ne nous obligera pas. Le 1er novembre, nous rendrons le leadership à Israël un leadership fort et expérimenté, qui nous gardera tous en sécurité ».

Voici quelques jours, la chaîne al-Manar du Hezbollah a publié les détails de la proposition du médiateur américain concernant l’accord gazier entre Israël et le Liban, et il en ressort que la proposition de Hochstein inclut la ligne 23 et le champ gazier de Kana contrôlé par les Libanais. La société française Total Energy commencera à forer du côté libanais immédiatement après la signature. Mais l’accord ne signifie pas la reconnaissance du Liban en Israël mais est un accord indirect. L’accord ne concerne pas la frontière terrestre. C’est ce que rapporte Roi Case dans ‘Khan Haod’.

LIRE  L'ouverture de la première synagogue d'Abu Dhabi prévue en 2022

Selon le rapport, selon ces détails, cela signifie que le Liban recevra la totalité de la zone contestée d’origine de 860 kilomètres carrés, plus une partie qui va au-delà de la zone contestée et se trouve dans le champ de Qana (ligne 23 plus). La différence (860 kilomètres carrés) sera divisé 45-55% en faveur des Libanais qui ont refusé cela jusqu’à présent et ont maintenant reçu toute la zone.

Le Premier ministre Yair Lapid a commenté l’accord avec le Liban au début du conseil des ministres : « Au cours du week-end, la proposition du médiateur américain pour un accord sur la frontière maritime entre les deux pays a été acceptée au Liban et en Israël ». Selon le Premier ministre, « Nous menons des discussions sur les derniers détails, il n’est donc pas encore possible de se féliciter de la finalité, mais comme nous l’avons demandé dès le premier jour, la proposition préserve pleinement les intérêts de sécurité politique d’Israël, ainsi que nos intérêts économiques ».

Lapid a également déclaré : « Pendant plus de dix ans, Israël a essayé de parvenir à cet accord – qui renforce la sécurité israélienne et l’économie israélienne, la sécurité du Nord sera renforcée, la plate-forme ‘Karish fonctionnera et produira du gaz, l’argent ira dans les caisses de l’État et notre indépendance énergétique est garantie. C’est un accord qui renforce la sécurité israélienne et l’économie israélienne.

« Nous n’avons aucune objection au développement d’un autre réservoir de gaz libanais, dont nous recevrons bien sûr les redevances que nous méritons. Un tel réservoir affaiblira la dépendance du Liban vis-à-vis de l’Iran, freinera le Hezbollah et apportera la stabilité régionale. Une fois l’examen terminé, nous présenterons la décision, avec le ministre de la Sécurité Benny Gantz et le Premier ministre suppléant Naftali Bennett, et en coordination avec le conseiller juridique du gouvernement, pour discussion et approbation ».

LIRE  L’émouvante promesse du ministre des cultes hongrois au rav David Lau

Aucun commentaires

Laisser un commentaire